Composition

(exprimée par : Comprimé)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Ezétimibe 10.0 mg
Atorvastatine (sous forme d'atorvastatine calcique trihydratée)20.0 mg
Excipients à effet notoire :
Chaque comprimé pelliculé 10 mg/20 mg contient 179 mg de lactose.
EXCIPIENTS
Noyau du comprimé :
Couche d'ézétimibe :
Croscarmellose sodique
Lactose monohydraté
Magnésium stéarate
Cellulose microcristalline
Povidone
Sodium laurylsulfate
Couche d'atorvastatine :
Cellulose microcristalline
Lactose monohydraté
Hydroxypropylcellulose
Croscarmellose sodique
Polysorbate 80
Calcium carbonate
Magnésium stéarate
Silice colloïdale anhydre
Pelliculage :
Hypromellose
Macrogol 8000
Titane dioxyde
Talc

Indications thérapeutiques

Prévention des événements cardiovasculaires

LIPTRUZET est indiqué pour réduire le risque d'événements cardiovasculaires (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques) chez les patients présentant une maladie coronaire avec un antécédent de syndrome coronarien aigu (SCA), précédemment traités ou non par une statine.

Hypercholestérolémie

LIPTRUZET est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients adultes ayant une hypercholestérolémie primaire (familiale hétérozygote et non familiale) ou une dyslipidémie mixte lorsque l'utilisation d'une association est appropriée :

·patients non contrôlés de façon appropriée par une statine seule,

·patients recevant déjà une statine et de l'ézétimibe.

Hypercholestérolémie familiale homozygote (HFHo)

LIPTRUZET est indiqué comme traitement adjuvant au régime chez les patients adultes ayant une HFHo. Ces patients peuvent recevoir également des traitements adjuvants (par ex. aphérèse des LDL).

  • Hypercholestérolémie primaire
  • Dyslipidémie mixte
  • Hypercholestérolémie familiale homozygote
  • Prévention cardiovasculaire chez les coronariens avec antécédent de syndrome coronarien aigu

Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

LIPTRUZET est contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement et chez les femmes en âge de procréer n'utilisant pas de méthodes contraceptives appropriées (voir rubrique Fertilité, grossesse et allaitement).

LIPTRUZET est contre-indiqué chez les patients présentant une hépatopathie évolutive ou des élévations persistantes inexpliquées des transaminases sériques supérieures à 3 fois la limite supérieure de la normale (LSN).

LIPTRUZET est contre-indiqué chez les patients traités par les antiviraux contre l'hépatite C glécaprévir/pibrentasvir.

  • Grossesse
  • Allaitement
  • Affection hépatique évolutive
  • Elévation prolongée et inexpliquée des transaminases > 3 N
  • Femme souhaitant être enceinte
  • Absence de contraception féminine efficace
  • Enfant de moins de 6 ans
  • CPK musculaire > 5 N
  • Enfant de 6 à 18 ans
  • Insuffisance hépatique modérée ou sévère
  • Intolérance au lactose

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

La sécurité d'emploi de LIPTRUZET (ou de l'association d'ézétimibe et d'atorvastatine équivalente à LIPTRUZET) a été évaluée chez plus de 2 400 patients dans 7 études cliniques.

Tableau des effets indésirables

Les effets indésirables observés au cours des études cliniques de LIPTRUZET (ou lors de la co-administration d'ézétimibe et d'atorvastatine équivalent au LIPTRUZET) ou d'ézétimibe ou d'atorvastatine ou qui ont été rapportés depuis la commercialisation de LIPTRUZET ou d'ézétimibe ou d'atorvastatine sont listés dans le tableau 3. Ces effets indésirables sont présentés par classe de systèmes d'organes et par fréquence. Les fréquences sont définies comme suit : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100, < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100), rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000) ; très rare (< 1/10 000) et fréquence indéterminée (ne peut être estimée à partir des données disponibles).Tableau 3

Effets indésirables

Classe de système d'organes Fréquence Effet indésirable
Infections et infestations
Peu fréquent grippe
Fréquence indéterminée rhinopharyngite
Affections hématologiques et du système lymphatique
Fréquence indéterminée thrombopénie
Affections du système immunitaire
Fréquence indéterminée hypersensibilité incluant anaphylaxie, angio-oedème, rash et urticaire
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Fréquence indéterminée diminution de l'appétit, anorexie, hyperglycémie, hypoglycémie
Affections psychiatriques
Peu fréquent dépression, insomnie, troubles du sommeil
Fréquence indéterminée cauchemars
Affections du système nerveux
Peu fréquent étourdissements, dysgueusie, maux de tête, paresthésies
Fréquence indéterminée hypoesthésie, amnésie, neuropathie périphérique
Affections oculaires
Fréquence indéterminée vision floue, troubles visuels
Affections de l'oreille et du labyrinthe
Fréquence indéterminée acouphènes, perte d'audition
Affections cardiaques
Peu fréquent bradycardie sinusale
Affections vasculaires
Peu fréquent bouffées vasomotrices
Fréquence indéterminée hypertension
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Peu fréquent dyspnée
Fréquence indéterminée toux, douleur laryngo-pharyngée, épistaxis
Affections gastro-intestinales
Fréquent diarrhée
Peu fréquent gêne abdominale, météorisme, douleur abdominale, douleur abdominale basse, douleur abdominale haute, constipation, dyspepsie, flatulences, selles fréquentes, gastrite, nausées, gêne gastrique
Fréquence indéterminée pancréatite, reflux gastro-oesophagien, éructations, vomissements, sécheresse buccale
Affections hépatobiliaires
Fréquence indéterminée hépatite, cholélithiase, cholécystite, cholestase, insuffisance hépatique fatale et non fatale
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Peu fréquent acné, urticaire
Fréquence indéterminée alopécie, éruption cutanée, prurit, érythème polymorphe, angio-oedème, dermatose bulleuse incluant érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson et nécrolyse épidermique toxique
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Fréquent myalgies
Peu fréquent arthralgies, dorsalgies, fatigue musculaire, spasmes musculaires, faiblesse musculaire, douleurs dans les extrémités
Fréquence indéterminée myopathie/rhabdomyolyse, rupture musculaire, tendinopathie parfois compliquée de rupture du tendon, douleur de la nuque, gonflement articulaire, myosite, syndrome pseudo-lupique, myopathie nécrosante à médiation auto-immune (fréquence indéterminée) (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)
Affections des organes de reproduction et du sein
Fréquence indéterminée gynécomastie
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Peu fréquent asthénie, fatigue, malaise, oedème
Fréquence indéterminée douleur thoracique, algies, oedème périphérique, pyrexie
Investigations
Peu fréquent augmentation des ALAT et/ou ASAT, augmentation de la phosphatase alcaline, augmentation de la créatine phosphokinase sanguine (CPK), augmentation de la gamma-glutamyltransférase, augmentation des enzymes hépatiques, anomalies du bilan hépatique, prise de poids
Fréquence indéterminée leucocyturie

Paramètres biologiques

Dans les études cliniques contrôlées, les augmentations cliniquement significatives des transaminases sériques (ALAT et/ou ASAT ≥ 3 x LSN, consécutives) étaient de 0,6 % pour les patients traités par LIPTRUZET. Ces augmentations sont généralement asymptomatiques, non associées à une cholestase et, les valeurs reviennent à leur valeur initiale spontanément ou après l'arrêt du traitement (Voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Les événements indésirables suivants ont été rapportés avec certaines statines :

·dysfonction sexuelle ;

·cas exceptionnels de pneumopathie interstitielle, en particulier lors d'un traitement au long cours (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) ;

·diabète de type II : la fréquence dépend de la présence ou absence de facteurs de risque (glycémie à jeun ≥ 5,6 mmol/L, IMC > 30 kg/m2, hypertriglycéridémie, antécédents d'hypertension artérielle).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.signalement-sante.gouv.fr.

  • Grippe
  • Rhinopharyngite
  • Thrombopénie
  • Hypersensibilité
  • Anaphylaxie
  • Angioedème
  • Rash allergique
  • Urticaire allergique
  • Diminution de l'appétit
  • Anorexie
  • Hyperglycémie
  • Hypoglycémie
  • Dépression
  • Insomnie
  • Trouble du sommeil
  • Cauchemars
  • Etourdissement
  • Dysgueusie
  • Maux de tête
  • Paresthésie
  • Hypoesthésie
  • Amnésie
  • Neuropathie périphérique
  • Vision floue
  • Troubles visuels
  • Acouphènes
  • Perte d'audition
  • Bradycardie sinusale
  • Bouffée vasomotrice
  • Hypertension
  • Dyspnée
  • Toux
  • Douleur laryngopharyngée
  • Epistaxis
  • Diarrhée
  • Gêne abdominale
  • Météorisme
  • Douleur abdominale
  • Douleur abdominale basse
  • Douleur abdominale haute
  • Constipation
  • Dyspepsie
  • Flatulence
  • Selles abondantes
  • Gastrite
  • Nausée
  • Gêne gastrique
  • Pancréatite
  • Reflux gastro-oesophagien
  • Eructation
  • Vomissement
  • Sécheresse buccale
  • Hépatite
  • Cholélithiase
  • Cholécystite
  • Cholestase
  • Insuffisance hépatique
  • Insuffisance hépatique aiguë fatale
  • Acné
  • Urticaire
  • Alopécie
  • Eruption cutanée
  • Prurit cutané
  • Erythème polymorphe
  • Dermatose bulleuse
  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • Nécrolyse épidermique toxique
  • Myalgie
  • Arthralgie
  • Dorsalgie
  • Fatigue musculaire
  • Spasme musculaire
  • Faiblesse musculaire
  • Douleur dans les extrémités
  • Myopathie
  • Rhabdomyolyse
  • Rupture musculaire
  • Tendinopathie
  • Rupture tendineuse
  • Douleur de la nuque
  • Gonflement articulaire
  • Myosite
  • Syndrome pseudo-lupique
  • Myopathie nécrosante à médiation immunitaire
  • Gynécomastie
  • Asthénie
  • Fatigue
  • Malaise
  • Oedème
  • Douleur thoracique
  • Algie rebelle
  • Oedème périphérique
  • Pyrexie
  • ALAT augmentées
  • ASAT augmentées
  • Phosphatase alcaline augmentée
  • Augmentation des CPK
  • Augmentation des gamma GT
  • Augmentation des enzymes hépatiques
  • Anomalie du bilan hépatique
  • Prise de poids
  • Leucocyturie
  • Dysfonction sexuelle
  • Pneumopathie interstitielle
  • Diabète de type 2

Fertilité, grossesse et allaitement

Femmes en âge de procréer

Les femmes en âge de procréer doivent utiliser des méthodes contraceptives appropriées pendant le traitement (voir rubrique Contre-indications).

Grossesse

L'athérosclérose est une maladie chronique et en général, l'arrêt des médicaments hypolipidémiants au cours de la grossesse devrait avoir peu d'impact sur le risque à long terme associé à l'hypercholestérolémie primaire.

LIPTRUZET

LIPTRUZET est contre-indiqué pendant la grossesse (voir rubrique Contre-indications). Aucune donnée clinique n'est disponible sur l'utilisation de LIPTRUZET pendant la grossesse. LIPTRUZET ne doit pas être utilisé pendant la grossesse, ni chez une femme envisageant une grossesse ou chez laquelle une grossesse est suspectée. Le traitement par LIPTRUZET doit être suspendu pendant la grossesse ou tant qu'il n'a pas été établi que la femme n'est pas enceinte (voir rubrique Contre-indications).

L'administration concomitante d'ézétimibe et d'atorvastatine chez des rates en gestation a montré une augmentation liée au médicament de l'anomalie squelettique « diminution de l'ossification des sternèbres » dans le groupe recevant la dose élevée d'ézétimibe/atorvastatine. Cela peut être lié à la diminution du poids des foetus observée.

Chez des lapines en gestation, une faible incidence de malformations squelettiques (sternèbres soudées, vertèbres caudales soudées et modification asymétrique des sternèbres) a été observée.

Atorvastatine

La sécurité d'emploi n'a pas été établie chez la femme enceinte. Aucune étude clinique contrôlée de l'atorvastatine n'a été menée chez la femme enceinte. De rares cas d'anomalies congénitales ont été rapportés après une exposition intra-utérine à des inhibiteurs de la HMG-CoA réductase. Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction (voir rubrique Données de sécurité précliniques). Le traitement de la mère par l'atorvastatine peut réduire le taux foetal de mévalonate qui est un précurseur de la biosynthèse du cholestérol.

Ezétimibe

Aucune donnée clinique n'est disponible sur l'utilisation de l'ézétimibe pendant la grossesse. Les études chez l'animal sur l'utilisation de l'ézétimibe en monothérapie n'ont pas mis en évidence d'effet délétère direct ou indirect sur la grossesse, le développement embryonnaire ou foetal, la naissance ou le développement post-natal (voir rubrique Données de sécurité précliniques).

Allaitement

LIPTRUZET est contre-indiqué pendant l'allaitement. Du fait du risque potentiel d'effets indésirables graves, les femmes traitées par LIPTRUZET ne doivent pas allaiter. Des études chez la rate ont montré que l'ézétimibe est excrété dans le lait maternel. Chez la rate, les concentrations plasmatiques d'atorvastatine et de ses métabolites actifs sont comparables à celles observées dans le lait. On ne sait pas si les substances actives de LIPTRUZET sont excrétées dans le lait maternel humain (voir rubrique Contre-indications).

Fertilité

Il n'a pas été réalisé d'études de fertilité avec LIPTRUZET.

Atorvastatine

Dans les études effectuées chez l'animal, l'atorvastatine n'a pas eu d'effet sur la fertilité mâle ou femelle.

Ezétimibe

Chez le rat, l'ézétimibe n'a pas eu d'effet sur la fertilité mâle ou femelle.

Posologie et mode d'administration

Posologie

Hypercholestérolémie et/ou maladie coronaire (avec antécédent de syndrome coronarien aigu)

Pendant toute la durée du traitement par LIPTRUZET, le patient devra suivre un régime hypolipidémiant adapté.

La posologie de LIPTRUZET est de 10/10 mg par jour à 10/80 mg par jour. La dose habituelle est de 10/10 mg une fois par jour. Le taux de cholestérol lié aux lipoprotéines de faible densité (LDL‑C), les facteurs de risque de maladie coronaire, et la réponse au traitement hypocholestérolémiant habituel du patient seront pris en compte à l'instauration du traitement ou en cas d'ajustement de la posologie.

La posologie de LIPTRUZET doit être individualisée et tenir compte de l'efficacité connue des différents dosages de LIPTRUZET (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques, tableau 4) ainsi que de la réponse au traitement hypolipidémiant en cours. Les ajustements posologiques, si nécessaire, doivent être effectués à intervalles de 4 semaines ou plus.

Hypercholestérolémie familiale homozygote

La posologie de LIPTRUZET chez les patients présentant une HF homozygote est de 10/10 mg à 10/80 mg par jour. Chez ces patients, LIPTRUZET peut être utilisé comme adjuvant d'un autre traitement hypocholestérolémiant (par ex. aphérèse des LDL) ou quand ces traitements ne sont pas disponibles.

Co-administration avec d'autres médicaments

L'administration de LIPTRUZET se fera soit ≥ 2 heures avant ou ≥ 4 heures après l'administration d'un chélateur des acides biliaires.

Chez les patients prenant les médicaments antiviraux contre l'hépatite C elbasvir/grazoprévir de façon concomitante avec LIPTRUZET, la dose de LIPTRUZET ne doit pas dépasser 10 mg/20 mg par jour (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

Sujets âgés

Aucun ajustement posologique n'est nécessaire chez les patients âgés (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Population pédiatrique

La sécurité et l'efficacité de LIPTRUZET chez les enfants n'ont pas été établies (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques). Aucune donnée n'est disponible.

Insuffisance hépatique

LIPTRUZET doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant une insuffisance hépatique (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Propriétés pharmacocinétiques). LIPTRUZET est contre-indiqué chez les patients présentant une hépatopathie évolutive (voir rubrique Contre-indications).

Insuffisance rénale

Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Mode d'administration

Voie orale. LIPTRUZET peut être administré en une prise unique à tout moment de la journée, au cours ou en dehors des repas.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER