Composition

(exprimée par : Gélule)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Hydroxycarbamide 500.0 mg
Excipient à effet notoire : lactose.
EXCIPIENTS
Hydrogénophosphate de sodium anhydre
Acide citrique (E330) anhydre
Lactose monohydraté
Stéarate de magnésium (E572)
Composition de l'enveloppe de la gélule :
Erythrosine (E127)
Dioxyde de titane (E171)
Oxyde de fer (E172) jaune
Indigotine (E132)
Laurylsulfate de sodium (E487)
Gélatine

Indications thérapeutiques

HYDREA est indiqué dans le traitement des patients atteints de

·leucémies myéloïdes chroniques résistantes

·polyglobulie primitive (polycythémia vera)

·thrombocytémie essentielle avec un fort risque de complications thromboemboliques

  • Leucémie myéloïde chronique
  • Polyglobulie primitive
  • Thrombocytémie essentielle

Contre-indications

·Hypersensibilité à l'hydroxycarbamide ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition

·Association avec le vaccin antiamarile (fièvre jaune) (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions)

·Grossesse et allaitement

Son administration est formellement contre-indiquée chez la femme enceinte et la femme en période d'allaitement (voir rubrique Grossesse et allaitement).

  • Grossesse
  • Allaitement
  • Fonction médullaire altérée
  • Absence de contraception féminine efficace
  • Absence de contraception masculine
  • Intolérance au galactose
  • Déficit en lactase
  • Syndrome de malabsorption du galactose
  • Syndrome de malabsorption du glucose

Effets indésirables

Classification MedDRA des effets indésirables

Les effets indésirables suivants ont été observés pendant le traitement par HYDREA :

·         très fréquent : > 1/10

·         fréquent : > 1/100 ;< 1/10

·         peu fréquent: > 1l1000 ;< 1/100

·         rare: > 1/10000 ;< 1/1000

·         très rare : < 1/10000

·         fréquence indéterminée: ne peut être estimée sur la base des données disponibles

Classe de système organes

Fréquence

Dénomination MedDRA

Affections des organes de reproduction et sein

Très fréquent

Oligo, azoospermie en règle générale réversibles

Infections et infestations

Rare

Gangrène

Affections hématologiques et du système lymphatique

Très fréquent

Dépression médullaire, diminution des CD4, leucopénie, thrombocytopénie, diminution des plaquettes et anémie

Tumeurs bénignes, malignes, et non précisées (incluant kystes et polypes)

Fréquent

Cancer cutané

Affections de la peau et des tissus sous cutanés

Très fréquent

Vasculites cutanées, dermatomyosites, alopécie, rash maculopapuleux, rash papulaire, exfoliation cutanée, atrophie cutanée, ulcère cutané, érythème, hyperpigmentation, atteintes des ongles

Indéterminée

Pigmentation des ongles, lupus érythémateux cutané

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Très fréquent

Anorexie

Rare

Syndrome de lyse tumorale

Affections psychiatriques

Fréquent

Hallucination, désorientation

Affections du système nerveux

Fréquent

Convulsions, vertiges, neuropathie périphérique, somnolence, céphalées

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Indéterminée

Maladie pulmonaire interstitielle, pneumopathie, alvéolite, alvéolite allergique, toux

Affections gastro-intestinales

Très fréquent

Pancréatite, nausées, vomissement, diarrhées, stomatites, constipation, mucosite, inconfort gastro-intestinal, dyspepsie, aphtes buccaux

Affections hépatobiliaires

Fréquent

Hépatotoxicité, augmentation des enzymes hépatiques, cholestase, hépatite

Affections musculo-squelettiques et systémiques

Indéterminée

Lupus érythémateux systémique

Affections des reins et du système urinaire

Très fréquent

Dysurie, augmentation de la créatininémie, de l'urémie, de l'uricémie

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Très fréquent

Pyrexie, asthénie, frissons, malaise

Hypersensibilité

Fièvre médicamenteuse

Une forte fièvre (> 39°C) non-infectieuse et nécessitant dans certains cas une hospitalisation a été rapportée, isolée ou associée à des manifestations gastro-intestinales, pulmonaires, musculosquelettiques, hépatobiliaires, dermatologiques ou cardiovasculaires. La fièvre s'est manifestée généralement dans les 6 semaines après initiation d'HYDREA et a disparu rapidement après l'arrêt de l'hydroxycarbamide. La fièvre est réapparue dans les 24 heures suivant la reprise du traitement.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.

  • Oligospermie
  • Azoospermie
  • Gangrène
  • Dépression médullaire
  • Lymphocytes CD4 diminués
  • Leucopénie
  • Thrombocytopénie
  • Diminution des plaquettes
  • Anémie
  • Cancer cutané
  • Vascularite cutanée
  • Dermatomyosite
  • Alopécie
  • Rash maculopapuleux
  • Rash papuleux
  • Exfoliation cutanée
  • Atrophie cutanée
  • Ulcère cutané
  • Erythème
  • Hyperpigmentation
  • Atteinte unguéale
  • Pigmentation des ongles
  • Lupus érythémateux cutané
  • Anorexie
  • Syndrome de lyse tumorale
  • Hallucination
  • Désorientation
  • Convulsions
  • Vertige
  • Neuropathie périphérique
  • Somnolence
  • Céphalée
  • Maladie pulmonaire interstitielle
  • Pneumopathie
  • Alvéolite
  • Alvéolite allergique
  • Toux
  • Pancréatite
  • Nausée
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Stomatite
  • Constipation
  • Mucosite
  • Inconfort gastrique
  • Dyspepsie
  • Aphte
  • Hépatotoxicité
  • Augmentation des enzymes hépatiques
  • Cholestase
  • Hépatite
  • Lupus érythémateux systémique
  • Dysurie
  • Augmentation de la créatinémie
  • Augmentation de l'urémie
  • Augmentation de l'uricémie
  • Pyrexie
  • Asthénie
  • Frissons
  • Malaise
  • Hypersensibilité
  • Fièvre médicamenteuse

Fertilité, grossesse et allaitement

Contraception chez les hommes et les femmes

En raison du potentiel génotoxique de l'hydroxycarbamide, les femmes ne doivent pas débuter de grossesse et les hommes ne doivent pas concevoir pendant le traitement par hydroxycarbamide. Chez les femmes en âge de procréer, l'absence de grossesse doit être vérifiée avant l'administration d'hydroxycarbamide. Les hommes et les femmes en âge de procréer doivent être informés du risque et utiliser une contraception efficace pendant le traitement et jusqu'à 3 à 6 mois après l'arrêt du traitement par hydroxycarbamide (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Grossesse

Il existe des données limitées sur l'utilisation d'hydroxycarbamide chez la femme enceinte. Les études effectuées chez l'animal, sur plusieurs espèces, ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction (voir rubrique Données de sécurité précliniques). L'hydroxycarbamide a un effet génotoxique et peut être nocif pour le foetus lorsqu'il est administré à des femmes enceintes. Par conséquent, HYDREA est contre indiqué pendant la grossesse (voir rubrique Contre-indications).

A l'instauration du traitement :

·Les patients doivent être informés du risque pour le foetus en cas d'exposition au cours de la grossesse,

·Il importe de vérifier par un test de grossesse, l'absence de grossesse avant administration d'hydroxycarbamide,

·Les femmes en âge de procréer doivent utiliser une méthode de contraception efficace. En raison du potentiel génotoxique, l'homme traité (ou sa partenaire) doit utiliser une contraception efficace (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

En cas d'exposition à l'hydroxycarbamide d'une patiente enceinte ou de la partenaire enceinte d'un patient traité au cours du traitement ou après le traitement par l'hydroxycarbamide (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi), il convient de mettre en place, une surveillance étroite comportant des examens cliniques, biologiques et échographique dans des centres spécialisés.

Allaitement

L'hydroxycarbamide est excrété dans le lait maternel. En raison du risque d'effets indésirables graves de l'hydroxycarbamide chez le nourrisson, l'allaitement est contre-indiqué et doit donc être interrompu pendant le traitement (voir rubrique Contre-indications)

Fertilité

Des études montrent une fréquence accrue d'azoospermies ou d'oligozoospermies (généralement  réversibles), chez les hommes traités par HYDREA. Par conséquent, la fertilité des hommes peut être affectée pendant le traitement. Les hommes traités par HYDREA doivent être informés du risque d'atteinte des gamètes et de la possibilité de conservation du sperme avant l'initiation du traitement.

Posologie et mode d'administration

Posologie

Ce médicament est administré en une prise par jour, quelle que soit l'indication.

La dose administrée est basée sur le poids réel ou le poids idéal du patient, en prenant en considération le poids le plus faible.

Leucémie myéloïde chronique résistante :

·20 à 30 mg/kg/24 heures en une seule prise.

Une période d'essai de 6 semaines est nécessaire pour déterminer l'efficacité du traitement par HYDREA. Lorsqu'il y a une réponse clinique satisfaisante, le traitement doit être poursuivi indéfiniment. Le traitement peut être interrompu si le taux de leucocytes tombe en dessous de 2500/mm3 ou le nombre de plaquettes en dessous 100 000/mm3. Dans ces cas, la numération doit être refaite après 3 jours et le traitement repris lorsque la numération est revenue à la normale. Le rebond de l'hématopoïèse est généralement rapide. S'il n'a pas lieu rapidement durant le traitement combiné par irradiation et par HYDREA, l'irradiation peut être également arrêtée.

Thrombocytémie essentielle : avec un fort risque de complications thromboemboliques :

·15 mg/kg/24 heures en une seule prise.

La dose doit être ajustée pour maintenir le nombre de plaquettes en dessous de 600 000/mm3 sans que le taux de globules blancs ne descende en dessous de 4000/mm3.

Le traitement par HYDREA devrait être continué à moins que la numération plaquettaire et/ou la numération des globules blancs ne puisse être contrôlée de façon adéquate ou s'il y a des preuves de résistance ou d'intolérance.

Polyglobulie primitive (polycythémia vera) :

·15 à 20 mg/kg/24 heures en une seule prise

La dose doit être ajustée pour garder l'hématocrite en dessous de 45% et le taux de plaquettes en dessous de 400 000/mm3.

Pour la plupart des patients, cet objectif peut être atteint avec une dose moyenne journalière de 500 à 1000 mg.

Le traitement par HYDREA devrait être continué à moins que la numération plaquettaire et/ou la numération des globules blancs ne puisse être contrôlée de façon adéquate ou s'il y a des preuves de résistance ou d'intolérance.

Il est important d'assurer, surtout en début de traitement, une diurèse abondante (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Insuffisance rénale :

HYDREA étant éliminé essentiellement par voie rénale, une diminution de la posologie devra être envisagée chez les patients présentant une insuffisance rénale. Une surveillance régulière des paramètres hématologiques est conseillée (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Insuffisance hépatique :

Les données disponibles sont insuffisantes pour recommander des ajustements posologiques chez les patients présentant une insuffisance hépatique. Une surveillance régulière des paramètres hématologiques est conseillée.

Population pédiatrique

Dans l'état actuel des connaissances, il n'est pas possible de recommander une posologie particulière pour l'utilisation pédiatrique de HYDREA.

Personnes âgées

Les patients âgés sont plus sensibles au traitement : leurs traitements seront initiés à la dose la plus faible (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Mode d'administration

Voie orale.

Si le patient n'est pas en mesure d'avaler la gélule, le contenu de la gélule peut être dispersé dans un verre d'eau et ingéré immédiatement (voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination).

Il est normal que certains excipients non solubles persistent en surface.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER