Composition

(exprimée par : Comprimé)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Ethinylestradiol 0.05 mg
EXCIPIENTS
Amidon de pomme de terre
Lactose monohydraté
Talc
Saccharose
Magnésium stéarate

Indications thérapeutiques

- Préparation cervicale à certains examens complémentaires gynécologiques (colposcopie, hystéroscopie...).
- Amélioration de la glaire cervicale dans le cadre d'un traitement d'hypofertilité.
  • Préparation cervicale à certains examens complémentaires gynécologiques
  • Amélioration de la glaire cervicale en cas d'hypofertilité

Contre-indications

CONTRE-INDIQUE :
Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :
- accidents thrombo-emboliques ou antécédents thrombo-emboliques artériels (en particulier infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral),
- accidents thrombo-emboliques ou antécédents thrombo-emboliques veineux (phlébite, embolie pulmonaire) avec ou sans facteur déclenchant,
- affections cardiovasculaires : hypertension artérielle, coronaropathies, valvulopathies, troubles du rythme thrombogènes,
- pathologie oculaire d'origine vasculaire,
- diabète compliqué de micro- ou de macro-angiopathie,
- tumeurs malignes du sein et de l'utérus,
- affections hépatiques sévères ou récentes,
- tumeurs hypophysaires,
- hémorragies génitales non diagnostiquées,
- connectivites,
- porphyries.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé dans les situations suivantes :
- tabagisme,
- affections métaboliques : diabète non compliqué, hyperlipidémies (hypertriglycéridémies, hypercholestérolémies),
- obésité (indice de masse corporelle : Poids/Taille² > = 30 kg/m²),
- otosclérose,
- tumeurs bénignes du sein et dystrophies utérines (hyperplasie, fibrome),
- hyperprolactinémie avec ou sans galactorrhée,
- insuffisance rénale,
- cholestase récurrente ou prurit récidivant lors d'une grossesse antérieure,
- herpès gestationis,
- allaitement : en cas d'allaitement, l'utilisation de ce médicament est déconseillée en raison du passage de ce médicament dans le lait maternel.
- en association avec les inducteurs enzymatiques [anticonvulsivants (phénobarbital, phénytoïne, primidone, carbamazépine) ; rifabutine ; rifampicine ; griséofulvine].
- grossesse : ce médicament n'est pas indiqué pendant la grossesse. En clinique, à la différence du diéthylstilbestrol, les résultats de nombreuses études épidémiologiques permettent d'écarter, à ce jour, un risque malformatif des estrogènes seuls ou en association, en début de grossesse. En conséquence, la découverte d'une grossesse sous ce traitement n'en justifie pas l'interruption.
  • Accident thrombo-embolique
  • Antécédent thrombo-embolique
  • Hypertension artérielle
  • Coronaropathie
  • Valvulopathie
  • Troubles du rythme thrombogènes
  • Pathologie oculaire d'origine vasculaire
  • Diabète compliqué de micro- ou de macro-angiopathie
  • Tumeur maligne du sein
  • Tumeur maligne de l'utérus
  • Affection hépatique sévère
  • Affection hépatique récente
  • Tumeur hypophysaire
  • Hémorragie génitale non diagnostiquée
  • Connectivite
  • Porphyrie
  • Hypertriglycéridémie
  • Hypercholestérolémie
  • Obésité (IMC > = 30 kg/m²)
  • Dystrophie utérine
  • Tumeur bénigne du sein
  • Tabagisme
  • Diabète non compliqué d'angiopathie
  • Hyperlipidémie
  • Otosclérose
  • Hyperplasie utérine
  • Fibrome utérin
  • Hyperprolactinémie
  • Galactorrhée
  • Insuffisance rénale
  • Cholestase récurrente
  • Prurit récidivant lors d'une grossesse antérieure
  • Herpès gestationis
  • Allaitement
  • Grossesse

Effets indésirables

- Incidents relativement rares mais sévères, devant faire interrompre le traitement :
. accidents thrombo-emboliques artériels (en particulier infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral) ;
. accidents thrombo-emboliques veineux (phlébite, embolie pulmonaire) ;
. hypertension artérielle, coronaropathies ;
. hyperlipidémies (hypertriglycéridémie et/ou hypercholestérolémie), diabète ;
. mastodynie sévère, mastopathie bénigne, galactorrhée (son apparition doit faire rechercher l'existence d'une hyperprolactinémie) ;
. céphalées importantes et inhabituelles, migraines, vertiges, modification de la vision ;
. exacerbation d'une comitialité ;
. adénome hépatique, ictères cholestatiques.
- Incidents plus fréquents mais mineurs, n'empêchant pas habituellement la poursuite du traitement :
nausées, céphalées banales, prise de poids ; tension mammaire ; irritabilité, dépression ; chloasma ;jambes lourdes ; saignements intermenstruels ; oligoménorrhée, aménorrhée ; modification de la libido ; candidoses vaginales ; irritation oculaire par les lentilles de contact.
- Rarement : acné, séborrhée, hypertrichose.
- Lithiase biliaire : augmentation du risque (environ doublé chez les utilisatrices).
- Aménorrhées post-thérapeutiques en cas de cycle artificiel.
  • Accident thromboembolique
  • Infarctus du myocarde
  • Accident vasculaire cérébral
  • Phlébite
  • Embolie pulmonaire
  • Hypertension artérielle
  • Coronaropathie
  • Hyperlipidémie
  • Hypertriglycéridémie
  • Hypercholestérolémie
  • Diabète
  • Mastodynie
  • Mastopathie bénigne
  • Galactorrhée
  • Hyperprolactinémie
  • Céphalée
  • Migraine
  • Vertige
  • Modification de la vision
  • Exacerbation d'une comitialité
  • Adénome hépatique
  • Ictère cholestatique
  • Nausée
  • Prise de poids
  • Tension mammaire
  • Irritabilité
  • Dépression
  • Chloasma
  • Jambes lourdes
  • Saignement intermenstruel
  • Oligoménorrhée
  • Aménorrhée
  • Modification de la libido
  • Candidose vaginale
  • Irritation oculaire par les lentilles de contact
  • Acné
  • Séborrhée
  • Hypertrichose
  • Lithiase biliaire
  • Aménorrhée post-thérapeutique

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :
Ce médicament n'est pas indiqué pendant la grossesse.
En clinique, à la différence du diéthylstilbestrol, les résultats de nombreuses études épidémiologiques permettent d'écarter, à ce jour, un risque malformatif des estrogènes seuls ou en association, en début de grossesse.
En conséquence, la découverte d'une grossesse sous ce traitement n'en justifie pas l'interruption.
Allaitement (voir contre-indications) :
En cas d'allaitement, l'utilisation de ce médicament est déconseillée en raison du passage de ce médicament dans le lait maternel.

Posologie et mode d'administration

Voie orale.
- Préparation cervicale à certains examens complémentaires gynécologiques (colposcopie, hystéroscopie...) : 1 comprimé par jour pendant la semaine précédant l'examen.
- Amélioration de la glaire cervicale dans le cadre d'un traitement d'hypofertilité : 1 à 2 comprimés par jour entre le 10ème et le 13ème jour du cycle. Ce traitement devra être adapté en fonction du cycle de la patiente.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER