Composition

(exprimée par : 100 g)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Bétaméthasone dipropionate micronisé : 0,064 g quantité correspondante en bétaméthasone0.05 g
EXCIPIENTS
Propylène glycol
Cire blanche
Propylène glycol stéarate
Vaseline blanche

Indications thérapeutiques

·Lésions cortico-sensibles, limitées en surface, ayant résisté à un corticoïde de la catégorie inférieure.

·Plaques limitées et résistantes de psoriasis particulièrement dans leurs localisations palmo-plantaires, de lichénifications (névrodermites), de lupus érythémateux discoïde, de lichens.

·Cicatrices hypertrophiques.

Remarque : après un traitement d'attaque généralement bref, le relais est éventuellement assuré par un corticoïde d'une classe inférieure.

  • Lésion corticosensible
  • Psoriasis en plaques
  • Psoriasis palmoplantaire
  • Névrodermite
  • Lupus érythémateux discoïde
  • Lichen
  • Cicatrice hypertrophique

Contre-indications

·Infections bactériennes, virales, fongiques primitives et parasitaires même si elles comportent une composante inflammatoire.

·Lésions ulcérées.

·Acné et rosacée,

·Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

·Nourrisson (voir mises en garde).

  • Infection primitive bactérienne
  • Infection primitive virale
  • Infection primitive fongique
  • Infection parasitaire
  • Lésion cutanée ulcérée
  • Acné
  • Rosacée
  • Nourrisson
  • Grossesse 1er trimestre

Effets indésirables

Sont à craindre en cas d'usage prolongé : atrophie cutanée, télangiectasies (à redouter particulièrement sur le visage), vergetures (à la racine des membres notamment, et survenant plus volontiers chez les adolescents) ; purpura ecchymotique secondaire à l'atrophie, fragilité cutanée.

Au visage, les corticoïdes peuvent créer une dermatite péri-orale ou bien créer ou aggraver une rosacée (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Contre-indications).

Peut être observé un retard de cicatrisation des plaies atones, des escarres, des ulcères de jambe (voir rubrique Contre-indications).

Possibilité d'effets systémiques (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Ont été rapportées : éruptions acnéiformes ou pustuleuses, hypertrichose, dépigmentation.

Une vision floue (voir également rubrique Mises en garde et précautions d'emploi) a été rapportée avec l'utilisation de corticoïdes (fréquence indéterminée).

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet :www.ansm.sante.fr.

  • Atrophie cutanée
  • Télangiectasie
  • Vergeture
  • Purpura ecchymotique
  • Fragilité cutanée
  • Dermatite péri-orale
  • Rosacée
  • Aggravation d'une rosacée
  • Retard de cicatrisation des plaies atones
  • Retard de cicatrisation des escarres
  • Retard de cicatrisation des ulcères de jambe
  • Syndrome cushingoïde
  • Ralentissement de la croissance
  • Insuffisance surrénale aiguë
  • Eruption acnéiforme
  • Eruption pustuleuse
  • Hypertrichose
  • Dépigmentation
  • Vision floue
  • Intolérance locale
  • Ptosis de la paupière
  • Glaucome
  • Troubles visuels
  • Cataracte
  • Choriorétinopathie
  • Irritation cutanée

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

L'innocuité de ce médicament au cours de la grossesse n'a pas été établie ; l'emploi est donc déconseillé au cours des trois premiers mois de la grossesse.

Posologie et mode d'administration

·Les applications sont limitées à 2 par jour.

Une augmentation du nombre d'applications quotidiennes risquerait d'aggraver les effets indésirables sans améliorer les effets thérapeutiques.

·Le traitement des grandes surfaces nécessite une surveillance du nombre de tubes utilisés.

·Etaler le produit sur les lésions et faire pénétrer par un léger massage.

·L'arrêt du traitement sera progressif, par la diminution de fréquence des applications et/ou par l'utilisation d'un corticoïde moins fort ou moins dosé.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER