Composition

(exprimée par : Gélule n°2)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Chlorambucil 2.0 mg
EXCIPIENTS
Talc
Amidon de maïs prégélatinisé (Starch 1500)
Lactose monohydraté (Lactose Fast Flo)
Magnésium stéarate
Cellulose microcristalline (Avicel PH102)
Enveloppe de la gélule :
Gélatine
Titane dioxyde

Indications thérapeutiques

CHLORAMINOPHENE 2 mg, gélule est indiqué chez les adultes dans :

·         Leucémie lymphoïde chronique.

·         Lymphomes hodgkiniens et non hodgkiniens.

·         Néphropathies membraneuses avec syndrome néphrotique idiopathique (protéinurie ≥ 3,5 g par jour ou ratio protéine/créatinine > 2) en association avec les corticostéroïdes.

  • Leucémie lymphoïde chronique
  • Lymphome hodgkinien
  • Lymphome non hodgkinien
  • Glomérulonéphrite chronique primitive à glomérules optiquement normaux avec syndrome néphrotique
  • Glomérulonéphrite chronique primitive extramembraneuse avec syndrome néphrotique

Contre-indications

·         Hypersensibilité au chlorambucil ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

·         Grossesse ou allaitement (voir rubrique Fertilité, grossesse et allaitement).

·         Vaccins vivants atténués, pendant le traitement et pendant 6 mois suivant l'arrêt de la chimiothérapie (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions).

·         En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué chez les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase de Lapp ou un syndrome de malabsorption du glucose et du galactose (maladies héréditaires rares).

  • Allergie chlorambucil
  • Allaitement
  • Grossesse
  • Galactosémie congénitale
  • Syndrome de malabsorption du glucose
  • Syndrome de malabsorption du galactose
  • Déficit en lactase

Effets indésirables

Il n'existe pas de documentation clinique récente pouvant servir de support pour déterminer la fréquence exacte des effets indésirables rapportés avec le CHLORAMINOPHENE. Celle-ci peut varier en fonction de la dose reçue et selon que le CHLORAMINOPHENE est administré en monothérapie ou en association avec d'autres agents thérapeutiques. Les effets indésirables observés avec CHLORAMINOPHENE sont les suivants :

·         Hématotoxicité avec risque de lymphocytopénie au long cours.

·         Aplasie médullaire.

·         Aménorrhée, azoospermie (rapide, 3 à 4 semaines, et définitive). Stérilité réversible ou irréversible dans les deux sexes.

·         Hyperuricémie

·         Toxicité neurologique rare (crise comitiale et coma).

·         Nausées et vomissements peu sévères.

·         Fibrose pulmonaire en cas de traitement chronique.

Des effets indésirables ont été observés avec d'autres spécialités à base de chlorambucil. Les conventions ci-dessous ont été utilisées pour la classification de la fréquence : Très fréquent (≥1/10), Fréquent (≥1/100 et <1/10), Peu fréquent (≥1/1000 et <1/100), Rare (≥1/10000 et <1/1000) ; Très rare (<1/10000) et Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles ;

Infections et infestations

Fréquence indéterminée

Pneumonies, infection à Herpès et infection à CMV.

Néoplasmes, tumeurs bénignes, malignes et non précisées (y compris kystes et polypes)

Fréquent :

Hémopathies malignes aiguës (en particulier leucémie et syndrome myélodysplasique), surtout après traitement prolongé

Affections hématologiques et du système lymphatique                                              

Très fréquent :

 

Leucopénie, neutropénie, thrombopénie, pancytopénie et dépression de la moelle osseuse.

Fréquent:

Anémie.

Très rare:

Insuffisance médullaire osseuse irréversible.

Bien que la suppression de la moelle osseuse se produise fréquemment, elle est habituellement réversible si le traitement par chlorambucil est arrêté rapidement.

Affections du système immunitaire

Rare:

Hypersensibilité, urticaire ou oedème angio-neurotique par exemple, après la première prise ou les suivantes.

Affections psychiatriques

Fréquence indéterminée

Confusion, agitation

Affections du système nerveux

Fréquent :

Convulsions

Rare:

Épilepsie, coma.

Très rare:

Troubles moteurs, tremblements, fasciculations ou myoclonies. Neuropathie périphérique.

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Très rare:

Fibrose pulmonaire interstitielle, pneumopathie interstitielle.

Affections gastro-intestinales

Fréquent:

Troubles gastro-intestinaux à type de nausées et vomissements, de diarrhée et d'ulcérations buccales.

Affections hépato-biliaires

Rare:

Hépatoxicité, ictère.

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Peu fréquent :

Eruption cutanée

Rare:

Syndrome de Stevens-Johnson et nécro-épidermolyse toxique

Affections des organes de reproduction et du sein

Fréquent :

Aménorrhée, azoospermie (rapide, 3 à 4 semaines, et définitive). Stérilité réversible ou irréversible dans les deux sexes.

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

Rare:

Fièvre.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.signalement-sante.gouv.fr.

  • Lymphocytopénie
  • Aplasie médullaire
  • Trouble gastro-intestinal
  • Trouble hépatique
  • Trouble dermatologique
  • Aménorrhée
  • Azoospermie
  • Stérilité
  • Hyperuricémie
  • Crise comitiale
  • Coma
  • Nausée
  • Vomissement
  • Fibrose pulmonaire

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Comme les autres agents cytotoxiques, le chlorambucil est potentiellement tératogène, son utilisation est donc contre-indiquée pendant la grossesse. Des mesures contraceptives appropriées doivent être conseillées lorsque l'un ou l'autre des partenaires reçoit du chlorambucil.

Allaitement

Les femmes recevant du chlorambucil ne doivent pas allaiter.

Fertilité

Le chlorambucil peut induire une inhibition de la fonction ovarienne et des cas d'aménorrhée ont été rapportés après traitement par le chlorambucil. Une azoospermie a été observée à la suite du traitement par le chlorambucil.

Posologie et mode d'administration

Posologie

La posologie usuelle des désordres de la lignée lymphoïde est de 1 à 6 gélules par jour tous les jours, ou en cure discontinue 6 à 10 mg/m²/j pendant 5 jours tous les 30 jours.

La posologie est basée sur le poids corporel du patient.

Maladie de Hodgkin

Adultes

En monothérapie pour le traitement palliatif d'une maladie avancée, la posologie classique est de 0,2 mg/kg/jour pendant quatre à huit semaines. Le chlorambucil fait généralement partie d'un traitement combiné et différents schémas thérapeutiques ont été utilisés.

Lymphome non hodgkinien

Adultes

En monothérapie, la posologie usuelle est de 0,1 à 0,2 mg/kg/jour pendant quatre à huit semaines en traitement d'attaque ; le traitement d'entretien est ensuite administré à une posologie quotidienne réduite ou en cures intermittentes.

Leucémie lymphoïde chronique

Adultes

Le traitement par le chlorambucil est généralement instauré une fois que le patient a développé des symptômes ou présente des signes d'altération fonctionnelle de la moelle osseuse (mais pas d'insuffisance médullaire), reflétée par les examens du sang périphérique. Le chlorambucil est initialement administré à la posologie de 0,15 mg/kg/jour jusqu'à diminution du nombre total de leucocytes à 10 000 par microlitre. Quatre semaines après la fin de la première cure, le traitement peut être repris à la posologie de 0,1 mg/kg/jour.

Néphropathies membraneuses avec syndrome néphrotique idiopathique

Le traitement par CHLORAMINOPHENE doit être initié par un médecin expérimenté dans le traitement des néphropathies membraneuses idiopathiques.

Adultes

La dose recommandée de CHLORAMINOPHENE est de 0,2 mg/kg/jour et sera administrée alternativement avec des corticostéroïdes. Les patients seront traités avec CHLORAMINOPHENE (0,2 mg/kg/jour) sur les deuxième, quatrième et sixième mois, en alternant avec des corticostéroïdes sur les premier, troisième et cinquième mois. La durée du traitement est habituellement de 6 mois.

Personnes âgées

Une réduction de la dose de Chloraminophene à 0,10 à 0,15 mg/kg/jour peut être envisagée afin de réduire le risque d'événements indésirables.

Populations particulières

Population pédiatrique

La sécurité et l'efficacité de CHLORAMINOPHENE chez les enfants n'ont pas été établies.  

Personnes âgées

Aucune étude spécifique n'a été réalisée chez les personnes âgées, cependant, il est recommandé de surveiller la fonction rénale ou hépatique et d'être vigilant en cas de déficience grave.

Insuffisants rénaux

Une réduction de la dose de CHLORAMINOPHENE à 1,5 à 9 mg/jour pour les patients ayant un DFG compris entre 15 et 60 mL/min/1.73m2 où à 1 à 6 mg/jour pour les patients ayant un DFG <15 mL/min/1.73m2 ou hémodialysés peut être envisagée en traitement continu.

Les patients atteints d'insuffisance rénale doivent être étroitement surveillés car ils sont plus sujets à la dépression médullaire supplémentaire associée à une azotémie.

Insuffisants hépatiques

Les patients atteints d'insuffisance hépatique doivent être étroitement surveillés à la recherche de signes et symptômes de toxicité. Le chlorambucil étant principalement métabolisé par le foie, une diminution des doses doit être envisagée chez les patients souffrant d'insuffisance hépatique sévère. Les données ne sont cependant pas suffisantes pour pouvoir faire des recommandations posologiques spécifiques pour les insuffisants hépatiques.

Mode d'administration

Voie orale.

Il est recommandé de prendre la dose journalière en une fois et à jeun (voir rubrique Propriétés pharmacocinétiques).

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER