Composition

(exprimée par : 5 ml susp.reconstituée)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Cefpodoxime (sous forme de cefpodoxime proxétil)40.0 mg
Excipients : saccharose, aspartam (source de phénylalanine) (E 951).
EXCIPIENTS
Silice colloïdale anhydre
Amidon de maïs
Hydroxypropylcellulose
Sodium benzoate
Citrique acide anhydre
Aspartam
Arôme artificiel de banane
Fer oxyde jaune
Saccharose
Avicel CL-611 :
Cellulose microcristalline
Carmellose sodique

Indications thérapeutiques

- Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques du cefpodoxime.
- Elles sont limitées chez l'enfant au traitement des infections dues aux germes sensibles au cefpodoxime et notamment :
. Otites moyennes aiguës.
. Angines documentées à streptocoque A bêta-hémolytique.
. Sinusites.
. Infections respiratoires basses.
- Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
  • Otite moyenne aiguë
  • Angine à streptocoque A bêta-hémolytique
  • Sinusite
  • Infection respiratoire basse

Contre-indications

- Ce médicament NE DOIT JAMAIS ETRE UTILISE :
. en cas d'allergie connue aux antibiotiques du groupe des céphalosporines,
. en raison de la présence d'aspartam, ce médicament est contre-indiqué en cas de phénylcétonurie.
- Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant une intolérance au saccharose.
- Ce médicament ne doit pas être utilisé chez l'enfant de moins de 15 jours, en l'absence d'études précises.
  • Allergie céphalosporines
  • Phénylcétonurie
  • Intolérance au saccharose
  • Enfant de moins de 15 jours

Effets indésirables

- Il s'agit le plus souvent de :
. diarrhée,
. vomissements,
. douleurs abdominales,
. rash, oedème de Quincke.
- Ont été également rapportés quelques rares cas de :
. manifestations digestives : comme avec d'autres antibiotiques à large spectre, de rares cas d'entérocolite avec diarrhée sanglante ont été rapportés ainsi que de rares cas de colite pseudomembraneuse,
. manifestations hépatobiliaires : élévation modérée des transaminases ASAT et ALAT,
. manifestations allergiques : éruptions cutanées, prurit, urticaire, choc anaphylactique,
. manifestations cutanées : éruptions diverses, éruption bulleuse localisée, érythème polymorphe, syndrome de Stevens-Johnson et syndrome de Lyell,
. céphalées,
. sensations de vertiges,
. manifestations rénales : augmentation modérée de la créatinine,
. manifestations hématologiques : baisse de l'hémoglobine, thrombocytopénie, neutropénie et hyperéosinophilie, agranulocytose exceptionnelle.
  • Diarrhée
  • Vomissement
  • Douleur abdominale
  • Rash
  • Oedème de Quincke
  • Entérocolite
  • Diarrhée sanglante
  • Colite pseudomembraneuse
  • Elévation des transaminases
  • Eruption cutanée allergique
  • Prurit cutané
  • Urticaire allergique
  • Choc anaphylactique
  • Eruption cutanée
  • Eruption bulleuse
  • Erythème polymorphe
  • Syndrome de Stevens-Johnson
  • Syndrome de Lyell
  • Céphalée
  • Sensation de vertige
  • Augmentation de la créatininémie
  • Baisse de l'hémoglobine
  • Thrombocytopénie
  • Neutropénie
  • Hyperéosinophilie
  • Agranulocytose

Fertilité, grossesse et allaitement

Sans objet.

Posologie et mode d'administration

Posologie :
- La posologie moyenne est de 8 mg/kg/jour répartis en 2 administrations à 12 heures d'intervalle.
- La dose par prise est indiquée sur la seringue graduée, par les graduations correspondant au poids de l'enfant en kg (graduations de 5 à 25 kg). La dose par prise se lit donc directement. Ainsi, le point indiqué correspond à la dose pour une prise.
- Deux prises par jour sont nécessaires.
- Par exemple, la graduation n°12 correspond à la dose à administrer par prise pour un enfant de 12 kg, et ce, deux fois par jour
.    
- Au-delà de 25 kg (200 mg/j), le comprimé à 100 mg peut être utilisé.
Durée du traitement :
La durée de traitement des angines est de 5 jours.
Mode d'administration :
. Il est recommandé d'administrer le produit au cours des repas.
. La poudre contenue dans le flacon est mise en suspension par addition d'eau au moment de l'emploi à l'aide du gobelet-doseur.
. Le flacon doit être agité afin d'homogénéiser la suspension ainsi obtenue.
. Ce médicament s'administre par voie orale au moyen d'une seringue pour administration orale graduée en kilogramme de 5 à 25 kg.
- Chez l'insuffisant rénal :
Lorsque les valeurs de la clairance à la créatinine (Clcr) sont inférieures à 40 ml/min/1,73 m², l'intervalle entre chaque administration doit être reconsidéré :
. Clcr : 10-39 ml/min/1,73 m² = une dose unitaire toutes les 24 heures,
. Clcr < 10 ml/min/1,73 m² = une dose unitaire toutes les 48 heures,
. Sujets hémodialysés = une dose unitaire après chaque séance de dialyse.
- Chez l'insuffisant hépatique :
Il n'est pas nécessaire de modifier la posologie.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER