Composition

(exprimée par : Comprimé)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Buspirone chlorhydrate10.0 mg
EXCIPIENTS
Calcium hydrogénophosphate dihydraté
Cellulose microcristalline (E460)
Lactose monohydraté
Amidon de maïs
Carboxyméthylamidon sodique (type A)
Magnésium stéarate (E572)
Silice (E551) colloïdale anhydre

Indications thérapeutiques

- Anxiété réactionnelle, notamment les troubles de l'adaptation avec humeur anxieuse et l'anxiété post-traumatique.
- Traitement d'appoint de l'anxiété au cours des névroses, (notamment hystérie, hypocondrie, phobie).
- Anxiété associée à une affection somatique sévère ou douloureuse.
- Anxiété généralisée.
  • Anxiété réactionnelle
  • Anxiété au cours des névroses
  • Hystérie
  • Hypocondrie
  • Phobie
  • Anxiété associée à une affection somatique sévère ou douloureure
  • Anxiété généralisée

Contre-indications

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité connue à l'un des composants du médicament.
- Insuffisance rénale et/ou hépatique sévère.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
- Ce médicament n'est pas recommandé chez l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans, en l'absence de données.
- L'utilisation de ce médicament est généralement déconseillée pendant la grossesse quel qu'en soit le terme : les données cliniques et animales sont insuffisantes et ne permettent pas de conclure. Compte tenu des données disponibles, l'utilisation de la buspirone est déconseillée au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme et chez la femme en âge de procréer n'utilisant pas de mesure contraceptive.
- Allaitement : en l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, le risque n'est pas connu, par conséquent, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.
- Associations déconseillées : érythromycine, itraconazole.
  • Insuffisance rénale sévère
  • Insuffisance hépatique sévère
  • Galactosémie congénitale
  • Syndrome de malabsorption du glucose
  • Syndrome de malabsorption du galactose
  • Déficit en lactase
  • Antécédent de convulsion
  • Enfant
  • Adolescent de moins de 18 ans
  • Grossesse
  • Absence de contraception féminine efficace
  • Allaitement

Effets indésirables

Sensations vertigineuses ou ébrieuses, céphalées, nausées, nervosité, moiteur ou sueurs, gastralgie.
Ces effets secondaires sont généralement observés en début de traitement et habituellement diminuent ou disparaissent avec la poursuite du traitement et/ou la diminution de la posologie.
  • Sensation vertigineuse
  • Sensation ébrieuse
  • Céphalée
  • Nausée
  • Nervosité
  • Moiteur
  • Sueurs
  • Gastralgie

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :
Les données cliniques et animales sont insuffisantes et ne permettent pas de conclure.
Compte tenu des données disponibles, l'utilisation de la buspirone est déconseillée au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme et chez la femme en âge de procréer n'utilisant pas de mesure contraceptive.
Allaitement :
En l'absence de données sur le passage dans le lait maternel, le risque n'est pas connu, par conséquent, l'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement.

Posologie et mode d'administration

- Le traitement sera instauré sur la base de 1/2 comprimé 3 fois par jour.
Par la suite, la posologie sera adaptée en fonction des besoins du malade et la dose quotidienne pourra être augmentée par paliers de 5 mg, tous les deux ou trois jours en fonction de la réponse thérapeutique.
- La dose quotidienne devrait habituellement se situer entre 15 et 20 mg également répartis dans la journée, en 2 ou 3 prises.
- La dose maximale de 60 mg par jour ne sera pas dépassée.
- Aucune adaptation de la dose n'est requise chez le sujet âgé.
- En cas de substitution à un traitement par les benzodiazépines :
. La buspirone devra être introduite 15 jours avant le début du sevrage en benzodiazépine.
. Il conviendra de procéder à une diminution progressive de la posologie de la benzodiazépine en respectant strictement les règles habituelles de ce sevrage (la buspirone ne prévient ni ne traite le syndrome de sevrage aux benzodiazépines).
Modalité d'arrêt du traitement :
L'arrêt du traitement par la buspirone peut être rapide.
Durée du traitement :
- Anxiété réactionnelle, traitement d'appoint de l'anxiété au cours des névroses, anxiété associée à une affection somatique sévère ou douloureuse : le traitement ne devrait pas dépasser 4 à 6 semaines.
- Anxiété généralisée : traitement au long cours après avis d'un spécialiste.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER