Composition

(exprimée par : Stylo prérempli unidose)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Interféron bêta-1a 30.0 µg*
*(6 millions d'UI) dans 0,5 ml de solution.
La concentration est de 30 microgrammes pour 0,5 ml.
Conformément au standard international de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur les interférons, 30 microgrammes d'AVONEX contiennent 6 millions d'UI d'activité antivirale. L'activité vis-à-vis d'autres standards n'est pas connue.
EXCIPIENTS
Sodium acétate trihydraté
Acétique acide (E260) glacial
Arginine chlorhydrate
Polysorbate 20
Eau pour préparations injectables

Indications thérapeutiques

AVONEX est indiqué dans le traitement :

 

•           Des patients atteints de sclérose en plaques (SEP) de forme rémittente. Dans les essais cliniques, celle-ci était caractérisée par deux poussées ou plus survenues au cours des trois années précédentes sans évidence de progression régulière entre les poussées ; AVONEX ralentit la progression du handicap et diminue la fréquence des poussées.

 

•           Des patients ayant présenté un seul événement démyélinisant, accompagné d'un processus inflammatoire actif, s'il est suffisamment sévère pour nécessiter un traitement par corticostéroïdes par voie intraveineuse, si les diagnostics différentiels possibles ont été exclus et si ces patients sont considérés à haut risque de développer une sclérose en plaques cliniquement définie (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques)

 

Le traitement par AVONEX doit être interrompu chez les patients développant une forme progressive de SEP.

  • Sclérose en plaques rémittente-récurrente
  • Evénement unique démyélinisant suggérant une sclérose en plaques

Contre-indications

- Initiation du traitement pendant la grossesse (voir rubrique Grossesse et allaitement).

- Patients ayant des antécédents d'hypersensibilité aux interférons β naturels ou recombinants ou à l'un des excipients mentionnés dans la rubrique Composition.

- Patients présentant une dépression sévère et/ou des idées suicidaires (voir rubriques Mises en garde et précautions d'emploi et Effets indésirables).

  • Hypersensibilité interféron bêta
  • Dépression sévère
  • Idée suicidaire
  • Grossesse
  • Absence de contraception féminine efficace
  • Allaitement
  • Enfant de moins de 16 ans

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus fréquemment associés au traitement par AVONEX sont ceux liés au syndrome pseudo-grippal. Les symptômes pseudo-grippaux les plus fréquemment rapportés sont des myalgies, une fièvre, des frissons, une hypersudation, une asthénie, des céphalées et des nausées. La titration à l'instauration du traitement par AVONEX a démontré une réduction de la sévérité et de l'incidence des symptômes pseudo-grippaux. Ces symptômes ont tendance à être plus marqués en début de traitement et leur fréquence diminue avec la poursuite du traitement.

 

Des symptômes neurologiques transitoires pouvant simuler des poussées de SEP peuvent apparaître après les injections. Des épisodes transitoires d'hypertonie et/ou de faiblesse musculaire grave empêchant les mouvements volontaires peuvent apparaître à tout moment pendant le traitement. Ces épisodes sont de durée limitée, sont liés aux injections et peuvent réapparaître lors d'injections ultérieures. Dans certains cas, ces symptômes sont associés à des symptômes pseudo-grippaux.

 

La fréquence des effets indésirables est exprimée en année-patient, conformément aux catégories suivantes :

 

Très fréquent (≥ 1/10 année-patient) ;

Fréquent (≥ 1/100, < 1/10 année-patient) ;

Peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100 année-patient) ;

Rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000 année-patient) ;

Très rare (< 1/10 000 année-patient) ;

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

 

La durée-patient est la somme des unités de temps individuelles durant lesquelles le patient a été exposé à AVONEX avant de présenter l'effet indésirable. Par exemple, 100 année-patients ont pu être observées chez 100 patients traités pendant un an ou chez 200 patients traités pendant six mois.

 

Le tableau ci-dessous rassemble les effets indésirables identifiés au cours des études (études cliniques et études observationnelles avec une période de suivi comprise entre deux et six ans) ainsi que les autres effets indésirables identifiés grâce aux rapports spontanés, mais dont la fréquence est inconnue.

 

Au sein de chaque fréquence de groupe, les effets indésirables doivent être présentés suivant un ordre décroissant de gravité.

 

Investigations

 

fréquent

lymphopénie, leucopénie, neutropénie, baisse de l'hématocrite, hyperkaliémie, augmentation de l'urée sanguine,

peu fréquent

thrombopénie

fréquence indéterminée

perte de poids, prise de poids, anomalies des tests hépatiques

Affections cardiaques

 

fréquence indéterminée

Cardiomyopathie, insuffisance cardiaque congestive (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi), palpitations, arythmie, tachycardie

Affections hématologiques et du système lymphatique

 

fréquence indéterminée


rare

 

pancytopénie, thrombopénie


microangiopathie thrombotique incluant purpura thrombotique thrombocytopénique/syndrôme hémolytique et urémique*

Affections du système nerveux

 

très fréquent

céphalée2

fréquent

spasticité musculaire, hypoesthésie

fréquence indéterminée

symptômes neurologiques, syncope3, hypertonie, vertiges, paresthésie, crises d'épilepsie, migraine

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

 

fréquent

rhinorrhée

rare

dyspnée

Affections gastro-intestinales

 

fréquent

vomissements, diarrhée, nausées2

Affections de la peau et du tissus sous-cutané

 

fréquent

éruptions cutanées, hypersudation, contusion

peu fréquent

alopécie

fréquence indéterminée

oedème de Quincke, prurit, érythème vésiculaire, urticaire, aggravation de psoriasis

Affections musculo-squelettiques et systémiques

 

fréquent

crampes musculaires, cervicalgie, myalgie2, arthralgie, douleurs dans les extrémités, lombalgie, raideur musculaire, raideur musculo-squelettique

fréquence indéterminée

lupus érythémateux disséminé, faiblesse musculaire, arthrite

 Affections rénales et urinaires  
 rare syndrome néphrotique,

glomérulosclérose (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

Affections endocriniennes

 

fréquence indéterminée

hypothyroïdie, hyperthyroïdie

Troubles du métabolisme et de la nutrition

 

fréquent

anorexie

Infections et infestations

 

fréquence indéterminée

abcès au site d'injection1

Affections vasculaires

 

fréquent

rougeur du visage

fréquence indéterminée

vasodilatation

Troubles généraux et anomalies au site d'administration

 

très fréquent

syndrome pseudo-grippal, fièvre2, frissons2, hypersudation2

fréquent

douleur au site d'injection, érythème au site d'injection, ecchymose au site d'injection, asthénie2, douleur, fatigue2, malaise, sueurs nocturnes

peu fréquent

sensation de brûlure au site d'injection

fréquence indéterminée

réaction au site d'injection, inflammation au site d'injection, cellulite au site d'injection1, nécrose au site d'injection, saignement au site d'injection, douleur thoracique

Affections du système immunitaire

 

fréquence indéterminée

réaction anaphylactique, choc anaphylactique, réactions d'hypersensibilité (oedème de Quincke, dyspnée, urticaire, éruption, éruption prurigineuse)

Affections hépatobiliaires

 

fréquence indéterminée

insuffisance hépatique (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi), hépatite, hépatite auto-immune

Affections des organes de reproduction et du sein

 

peu fréquent

métrorragie, ménorragie

Affections psychiatriques

 

fréquence indéterminée

dépression (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi), insomnie, suicide, psychose, anxiété, confusion, labilité émotionnelle

• *Effet de classe pour les médicaments contenant de l'interféron bêta (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi)

1

Des réactions au site d'injection incluant douleur, inflammation et, dans de très rares cas, abcès ou cellulite pouvant nécessiter une intervention chirurgicale ont également été rapportées.

 

2La fréquence est plus importante au début du traitement

 

3Une syncope peut survenir après injection d'AVONEX ; il s'agit normalement d'un épisode unique qui se produit habituellement au début du traitement et qui ne se reproduit pas avec les injections suivantes.

 

Population pédiatrique :

Des données publiées limitées suggèrent que le profil de sécurité chez les adolescents de 12 à 16 ans recevant 30 microgrammes d'AVONEX par voie IM une fois par semaine est similaire à celui observé chez les adultes.

Déclaration des effets indésirables suspectés

 

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de la santé déclarent tout effet indésirable suspecté viale système national de déclaration voir Annexe V.

  • Lymphopénie
  • Leucopénie
  • Neutropénie
  • Baisse de l'hématocrite
  • Hyperkaliémie
  • Augmentation de l'urée sanguine
  • Thrombopénie
  • Perte de poids
  • Prise de poids
  • Anomalie des tests hépatiques
  • Cardiomyopathie
  • Insuffisance cardiaque congestive
  • Palpitation
  • Arythmie
  • Tachycardie
  • Pancytopénie
  • Micro-angiopathie thrombotique
  • Syndrome hémolytique et urémique
  • Céphalée
  • Spasticité musculaire
  • Hypo-esthésie
  • Symptômes neurologiques
  • Syncope
  • Hypertonie
  • Vertige
  • Paresthésie
  • Crise d'épilepsie
  • Migraine
  • Rhinorrhée
  • Dyspnée
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Nausée
  • Eruption cutanée
  • Hypersudation
  • Contusion
  • Alopécie
  • Oedème de Quincke
  • Prurit cutané
  • Erythème vésiculeux
  • Urticaire
  • Aggravation de psoriasis
  • Crampe musculaire
  • Cervicalgie
  • Myalgie
  • Arthralgie
  • Douleur dans les extrémités
  • Lombalgie
  • Raideur musculaire
  • Raideur musculosquelettique
  • Lupus érythémateux disséminé
  • Faiblesse musculaire
  • Arthrite
  • Syndrome néphrotique
  • Glomérulosclérose segmentaire focale avec collapsus
  • Hypothyroïdie
  • Hyperthyroïdie
  • Anorexie
  • Abcès au site d'injection
  • Rougeur du visage
  • Vasodilatation
  • Syndrome pseudogrippal
  • Fièvre
  • Frissons
  • Douleur au site d'injection
  • Erythème au site d'injection
  • Ecchymose au site d'injection
  • Asthénie
  • Douleur
  • Fatigue
  • Malaise
  • Sueurs nocturnes
  • Sensation de brûlure au site d'injection
  • Réaction au site d'injection
  • Inflammation au site d'injection
  • Cellulite au site d'injection
  • Nécrose au site d'injection
  • Saignement au site d'injection
  • Douleur thoracique
  • Réaction anaphylactique
  • Choc anaphylactique
  • Réaction d'hypersensibilité
  • Urticaire allergique
  • Eruption cutanée allergique
  • Eruption prurigineuse
  • Insuffisance hépatique
  • Hépatite
  • Hépatite auto-immune
  • Métrorragie
  • Ménorragie
  • Dépression
  • Insomnie
  • Suicide
  • Psychose
  • Anxiété
  • Confusion
  • Labilité émotionnelle
  • Décompensation cardiaque

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

 

Les informations sur l'utilisation d'AVONEX pendant la grossesse sont limitées. Les données disponibles traduisent l'éventualité d'un risque accru d'avortement spontané. L'initiation du traitement est contre-indiquée en cours de grossesse (voir rubrique Contre-indications).

Les femmes en âge de procréer devront utiliser les moyens contraceptifs appropriés. Si la patiente est enceinte ou projette une grossesse pendant un traitement par AVONEX, elle devra être informée des risques potentiels et l'interruption du traitement devra être envisagée (voir rubrique Données de sécurité précliniques). Chez les patientes sujettes à un taux élevé de poussées avant le traitement, il y a lieu de mettre en balance le risque d'une poussée sévère en cas d'arrêt du traitement lié à la grossesse et le risque éventuel d'un avortement spontané si le traitement est poursuivi.

 

Allaitement

 

En l'absence de données concernant le passage d'AVONEX dans le lait maternel et en raison de la possibilité d'effets indésirables graves chez les nourrissons, il devra être décidé s'il est préférable que la mère interrompe l'allaitement ou le traitement par AVONEX.

 

Fertilité

 

Des études sur la fertilité et le développement ont été menées chez le singe rhésus avec une forme associée d'interféron bêta-1a. Avec des doses très élevées, on a observé des effets anovulatoires et abortifs chez les animaux testés (voir rubrique Données de sécurité précliniques).

Aucune information concernant les effets de l'interféron bêta-1a sur la fertilité masculine n'est disponible.

Posologie et mode d'administration

Le traitement devra être initié par un praticien expérimenté dans le traitement de cette maladie.

 

Posologie

Adulte : la posologie recommandée dans le traitement des formes de SEP évoluant par poussées est de 30 microgrammes (0,5 ml de solution) administrés par voie intramusculaire (IM) une fois par semaine (voir rubrique Instructions pour l'utilisation, la manipulation et l'élimination). Aucun bénéfice supplémentaire n'a été observé en administrant une dose supérieure (60 microgrammes) une fois par semaine.

 

Titration : pour aider les patients à réduire l'incidence et la sévérité des symptômes pseudo-grippaux (voir rubrique Effets indésirables), il est possible d'effectuer une titration à l'instauration du traitement. La titration utilisant le BIOSET ou la seringue préremplie peut être réalisée en instaurant le traitement par paliers d'¼ de dose par semaine, de manière à atteindre la dose totale (30 microgrammes/semaine) à la quatrième semaine.

 

Un autre schéma de titration consiste à instaurer le traitement avec approximativement une ½ dose d'AVONEX une fois par semaine avant de passer à la dose totale. Afin d'obtenir une efficacité satisfaisante, une dose de 30 mcg une fois par semaine devra être atteinte et maintenue après la période de titration initiale. Dès que la dose totale de 30 µg est atteinte, les patients peuvent commencer à utiliser AVONEX PEN. Afin de réduire les symptômes pseudo-grippaux associés au traitement par AVONEX, l'administration d'un antalgique antipyrétique avant l'injection et pendant les 24 heures suivant chaque injection est conseillée. Ces symptômes sont habituellement présents pendant les premiers mois de traitement.

 

Population pédiatrique: L'efficacité et la sécurité d'utilisation d'AVONEX chez les adolescents de 12 à 16 ans n'ont pas encore été établies. Les données actuellement disponibles sont décrites à la rubrique Effets indésirables et Propriétés pharmacodynamiques mais aucune recommandation sur la posologie ne peut être donnée.

 

L'efficacité et la sécurité d'utilisation e d'AVONEX chez les enfants de moins de 12 ans n'ont pas encore été établies. Aucune donnée n'est disponible.

 

Sujet âgé : les études cliniques n'ont pas inclus suffisamment de patients âgés de 65 ans et plus pour permettre de déterminer si cette population répond différemment au traitement que celle des patients plus jeunes. Toutefois, sur la base du schéma d'élimination du principe actif, il n'existe aucune raison théorique de modifier la posologie chez le sujet âgé.

Mode d'administration

 

A ce jour, la durée totale du traitement n'est pas connue. Les patients devront être examinés au plan clinique après deux ans de traitement et la prolongation du traitement devra être décidée au cas par cas par le médecin traitant. Le traitement devra être interrompu chez les patients développant une forme chronique progressive de SEP.

 

AVONEX PEN est un stylo prérempli, à usage unique, qui ne doit être utilisé qu'après une formation appropriée (voir rubrique Propriétés pharmacodynamiques).

 

Le site d'injection intramusculaire recommandé lorsqu'on utilise AVONEX PEN est le muscle supéro-externe de la cuisse. Il convient de changer le site d'injection chaque semaine.

 

Pour utiliser AVONEX PEN, suivre les instructions de la notice.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER