Composition

(exprimée par : 5 ml)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Propranolol chlorhydrate5.0 mg
EXCIPIENTS
Citrique acide (E330) monohydraté q.s. pH = 3
Eau pour préparations injectables

Indications thérapeutiques

·         Traitement d'urgence sous contrôle ECG de différentes formes de tachycardies sympathico-dépendantes: tachycardies sinusales et jonctionnelles, tachycardie de la fibrillation et du flutter auriculaire, certaines tachycardies d'origine ventriculaire.

·         Traitement de certains troubles du rythme: supraventriculaires (tachycardies, flutters et fibrillations auriculaires, tachycardies jonctionnelles) ou ventriculaires (extrasystolie ventriculaire, tachycardies ventriculaires).

  • Tachycardie sinusale
  • Tachycardie jonctionnelle
  • Tachycardie de la fibrillation auriculaire
  • Tachycardie du flutter auriculaire
  • Tachycardie
  • Flutter et fibrillation auriculaire
  • Extrasystolie ventriculaire
  • Tachycardie ventriculaire

Contre-indications

·         Broncho-pneumopathie chronique obstructive et asthme: les bêta-bloquants non sélectifs sont formellement contre-indiqués chez les asthmatiques (même si l'asthme est ancien et non actuellement symptomatique, quelle que soit la posologie),

·         insuffisance cardiaque non contrôlée par le traitement,

·         choc cardiogénique,

·         blocs auriculo-ventriculaires des second et troisième degrés non appareillés,

·         angor de Prinzmetal,

·         maladie du sinus (y compris bloc sino-auriculaire),

·         bradycardie (< 45 - 50 battements par minute),

·         phénomène de Raynaud et troubles artériels périphériques,

·         phéochromocytome non traité,

·         hypotension artérielle,

·         hypersensibilité au propranolol,

·         antécédent de réaction anaphylactique,

·         association à la floctafénine, au sultopride (voir rubrique Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions),

·         prédisposition à l'hypoglycémie (comme après un jeûne ou en cas d'anomalie de réponse aux hypoglycémies).

  • Hypersensibilité propranolol
  • Bronchopneumopathie chronique obstructive
  • Asthme
  • Insuffisance cardiaque non contrôlée
  • Choc cardiogénique
  • Bloc auriculoventriculaire de 2ème degré non appareillé
  • Bloc auriculoventriculaire de 3ème degré non appareillé
  • Angor de Prinzmetal
  • Maladie du sinus
  • Bloc sino-auriculaire
  • Bradycardie < 45 à 50 batt/mn
  • Phénomène de Raynaud
  • Troubles artériels périphériques
  • Phéochromocytome non traité
  • Hypotension artérielle
  • Antécédent de réaction anaphylactique
  • Prédisposition à l'hypoglycémie
  • Jeûne

Effets indésirables

Les effets indésirables suivants, présentés par fréquence et classe organe ont été rapportés:

Fréquents (1 - 9,9 %):

Général: asthénie.

Affections cardiovasculaires: bradycardie, refroidissement des extrémités, syndrome de Raynaud.

Troubles du système nerveux central: insomnie, cauchemars.

Peu fréquents (0,1 - 0,9 %)

Troubles digestifs: gastralgies, nausées, vomissements, diarrhées.

Rares (0,01 - 0,09 %)

Général: sensations vertigineuses.

Système hématopoïétique: thrombocytopénie.

Affections cardiovasculaires: insuffisance cardiaque, ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire ou intensification d'un bloc auriculo-ventriculaire existant, hypotension orthostatique pouvant être associée à une syncope, aggravation d'une claudication intermittente existante.

Troubles du système nerveux central: hallucinations, psychoses, modifications de l'humeur, confusion, impuissance.

Système cutané: purpura, alopécie, éruptions psoriasiformes, exacerbation d'un psoriasis, rash cutané.

Troubles neurologiques: paresthésies.

Vision: sécheresse oculaire, perturbation de la vision

Système respiratoire: un bronchospasme peut survenir chez les patients présentant un asthme ou des antécédents d'asthme, avec parfois une issue fatale.

Très rares (<0,01 %)

Système endocrinien: hypoglycémie chez les sujets à risque (voir rubrique Mises en garde et précautions d'emploi).

Au niveau biologique: on a pu observer dans de rares cas, l'apparition d'anticorps antinucléaires ne s'accompagnant qu'exceptionnellement de manifestations cliniques à type de syndrome lupique et cédant à l'arrêt du traitement.

Système nerveux: des cas isolés de myasthénie ou d'exacerbation ont été rapportés.

  • Asthénie
  • Bradycardie
  • Refroidissement des extrémités
  • Syndrome de Raynaud
  • Insomnie
  • Cauchemars
  • Gastralgie
  • Nausée
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Sensation vertigineuse
  • Thrombocytopénie
  • Insuffisance cardiaque
  • Ralentissement de la conduction auriculoventriculaire
  • Intensification d'un bloc auriculoventriculaire
  • Hypotension orthostatique
  • Syncope
  • Aggravation d'une claudication intermittente
  • Hallucinations
  • Psychose
  • Modification de l'humeur
  • Confusion
  • Impuissance
  • Purpura
  • Alopécie
  • Eruption psoriasiforme
  • Exacerbation d'un psoriasis
  • Rash cutané
  • Paresthésie
  • Sécheresse oculaire
  • Perturbation de la vision
  • Bronchospasme
  • Hypoglycémie
  • Apparition d'anticorps antinucléaires
  • Syndrome lupique
  • Myasthénie
  • Exacerbation d'une myasthénie

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Sans objet.

Allaitement

Sans objet.

Posologie et mode d'administration

·         Adulte: injection IV très lente de 1 ml (soit 1 mg) par minute sous contrôle de l'ECG et de la tension artérielle.
La dose à ne pas dépasser est de 10 mg (2 ampoules) chez l'adulte éveillé et de 5 mg seulement au cours de l'anesthésie générale.

·         Enfant: chez l'enfant, l'injection se fera sous réserve des mêmes précautions et les doses seront réduites proportionnellement à la surface corporelle.
Il est souhaitable de ne pratiquer l'injection qu'après administration d'une dose suffisante d'atropine (1 à 2 mg IV).
Les perfusions ne doivent être préparées qu'avec un sérum glucosé ou du sérum physiologique. Les solutions de propranolol doivent toujours être protégées de la lumière.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER