Composition

(exprimée par : Ampoule)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Lauromacrogol 400 5.0 mg
Teneur en alcool : 84 mg par ampoule.
EXCIPIENTS
Sodium hydrogénophosphate dihydraté
Potassium dihydrogénophosphate
Alcool
Eau pour préparations injectables

Indications thérapeutiques

Scléropathie des petites varices et de télangiectasies.

  • Sclérose des petites varices
  • Sclérose des télangiectasies

Contre-indications

·         Allergie connue au lauromarogol 400 ou à l'un de ses excipients

·         Patients immobilisés de façon prolongée

·         Episode thrombo-embolique récent

·         Cancer évolutif

·         Foramen ovale perméable symptomatique connu

·         Erysipèles et lymphangite au niveau de la zone à traiter

  • Allergie lauromacrogol
  • Immobilisation prolongée
  • Thrombose récente
  • Cancer
  • Foramen ovale perméable symptomatique
  • Erysipèle
  • Lymphangite
  • Voie intra-artérielle
  • Grossesse
  • Antécédent de maladie thrombo-embolique
  • Risque d'accident thrombo-embolique
  • Thrombophilie

Effets indésirables

Les effets indésirables, observés avec des fréquences différentes, sont listés ci-dessous par classe organique.

Affections du système immunitaire : choc anaphylactique, angiooedème, urticaire, asthme

Affections du système nerveux : céphalées, migraine, paresthésie, perte de conscience, état confusionnel, vertiges

Affections oculaires : phosphènes, scotomes, amaurose

Affections cardiaques : palpitations. Du fait des propriétés arythmogènes du lauromacrogol, possibilité de collapsus cardio-vasculaire lié au passage systémique du produit.

Affections vasculaires :

·         néovascularisation, hématome

·         thrombophlébite superficielle, phlébite

·         thrombose veineuse profonde

·         embolie pulmonaire,

·         syncope vasovagale,

·         vascularite, vascularite leucocytoclasique

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales : dyspnée, sensation d'oppression

Affections gastro-intestinales : dysgueusie, nausées

Affections de la peau et du tissu sous-cutané :

Hyperpigmentation de la peau, ecchymose

Dermatite allergique, urticaire de contact, érythème

Hypertrichose (dans la zone traitée)

Troubles généraux et accidents liés au site d'administration :

Douleur au point d'injection (court terme), thrombose au point d'injection (caillots sanguins intravariqueux locaux)

Induration, oedème

Des réactions locales à type de nécrose en particulier au niveau de la peau et des tissus sous-jacents (et dans quelques rares cas, au niveau des nerfs) ont été observées dans le traitement des varices des jambes après l'injection par inadvertance dans les tissus environnants (injection para-veineuse). Le risque est accru avec l'augmentation des concentrations et des volumes injectés.

Fièvre, bouffée de chaleur

Investigations : pression artérielle anormale

Lésions et intoxications : lésion d'un nerf

  • Choc anaphylactique
  • Angio-oedème
  • Urticaire
  • Asthme
  • Céphalée
  • Migraine
  • Paresthésie
  • Perte de conscience
  • Etat confusionnel
  • Vertige
  • Phosphène
  • Scotome
  • Amaurose
  • Palpitation
  • Collapsus cardiovasculaire
  • Néovascularisation
  • Hématome
  • Thrombophlébite superficielle
  • Phlébite
  • Thrombose veineuse profonde
  • Embolie pulmonaire
  • Syncope vagale
  • Vascularite
  • Vascularite leucocytoclasique
  • Dyspnée
  • Sensation d'oppression
  • Dysgueusie
  • Nausée
  • Hyperpigmentation de la peau
  • Ecchymose
  • Dermatite allergique
  • Urticaire allergique
  • Allergie de contact
  • Erythème
  • Hypertrichose
  • Douleur au point d'injection
  • Thrombose au point d'injection
  • Induration au site d'injection
  • Oedème au site d'injection
  • Fièvre
  • Bouffée de chaleur
  • Pression artérielle anormale
  • Lésion nerveuse

Fertilité, grossesse et allaitement

Dans le cas où l'indication relève d'un traitement par lauromacrogol 400, celui-ci ne sera initié qu'après la grossesse.

Posologie et mode d'administration

Voie injectable strictement intraveineuse (I.V.).

Il est souhaitable de commencer chaque séance d'injection par l'administration d'une dose test minime.

1 à 4 ml de soluté injectable par séance (½ à 2 ampoules).

Bien s'assurer de la position de l'aiguille dans la varicosité.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER