Composition

(exprimée par : Ampoule)
PRINCIPES ACTIFSQUANTITE
Adrénaline 1.0 mg
EXCIPIENTS
Sodium chlorure
Sodium bisulfite (E222)
Chlorhydrique acide (E507) qs pH 3,5-4,5
Eau pour préparations injectables

Indications thérapeutiques

- Traitement de l'arrêt cardiovasculaire.
- Traitement du choc anaphylactique.
- Traitement des détresses cardiocirculatoires avec état de choc anaphylactique, hémorragique, traumatique, infectieux ou secondaire à la chirurgie cardiaque.
Dans les situations où le pronostic vital est en jeu l'adrénaline peut être utilisée, même chez les patients sensibles aux sulfites.
  • Arrêt cardiovasculaire
  • Choc anaphylactique
  • Détresse cardiocirculatoire avec état de choc

Contre-indications

Ce médicament ne doit jamais être utilisé en cas de :

·         Troubles du rythme (surtout ventriculaire).

·         Myocardiopathie obstructive sévère.

·         Insuffisance coronarienne.

·         Hypersensibilité à l'adrénaline, aux sulfites ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique Composition.

Ce médicament étant indiqué en situation d'urgence, ces contre-indications sont relatives.

  • Hypersensibilité adrénaline
  • Hypersensibilité sulfites
  • Troubles du rythme ventriculaire
  • Cardiopathie obstructive sévère
  • Insuffisance coronarienne
  • Allaitement

Effets indésirables

Les effets indésirables dépendent de la sensibilité individuelle du patient et de la dose administrée.

A faible dose, les effets indésirables fréquents sont: palpitations, tachycardie, sueurs, nausées, vomissements, dyspnée, pâleur, étourdissements, faiblesse, tremblements, céphalées, inquiétude, nervosité, anxiété, refroidissement des extrémités.

Les effets indésirables moins fréquents sont: hallucinations, syncopes, hyperglycémie, hypokaliémie, acidose métabolique, mydriase, difficulté mictionnelle avec rétention urinaire, tremblements musculaires.

A forte dose ou chez les patients sensibles à l'adrénaline, les effets indésirables sont: arythmie cardiaque notamment ventriculaire (avec risque de fibrillation ventriculaire/arrêt cardiaque), accès d'hypertension artérielle (provoquant parfois une hémorragie cérébrale), vasoconstriction (par exemple cutanée, des muqueuses et des reins), crises angineuses, voire risque d'infarctus aigu du myocarde.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr.

  • Palpitation
  • Tachycardie
  • Sueurs
  • Nausée
  • Vomissement
  • Dyspnée
  • Pâleur
  • Etourdissement
  • Faiblesse
  • Tremblement
  • Céphalée
  • Inquiétude
  • Nervosité
  • Anxiété
  • Refroidissement des extrémités
  • Hallucination
  • Syncope
  • Hyperglycémie
  • Hypokaliémie
  • Acidose métabolique
  • Mydriase
  • Difficulté mictionnelle
  • Rétention urinaire
  • Tremblement musculaire
  • Arythmie cardiaque
  • Fibrillation ventriculaire
  • Arrêt cardiaque
  • Accès d'hypertension artérielle
  • Hémorragie cérébrale
  • Vasoconstriction cutanée
  • Vasoconstriction des muqueuses
  • Vasoconstriction des reins
  • Crise angineuse
  • Infarctus aigu du myocarde
  • Nécrose au point d'injection
  • Réaction allergique
  • Bronchospasme

Grossesse et allaitement

Grossesse

Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence un effet tératogène.

En clinique, l'utilisation de l'adrénaline au cours d'un nombre limité de grossesses n'a révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour. Toutefois, des études complémentaires sont nécessaires pour évaluer les conséquences d'une exposition en cours de grossesse.

Compte tenu des indications en situation d'urgence, l'adrénaline peut être utilisée, si besoin, au cours de la grossesse.

Allaitement

Le passage de l'adrénaline dans le lait maternel n'est pas connu. Compte tenu des effets indésirables potentiels pour le nouveau-né allaité, l'allaitement est déconseillé au cours d'un traitement par l'adrénaline.

Posologie et mode d'administration

Traitement de l'arrêt cardiaque :

Adultes :

Voie I.V. : en bolus de 1 mg d'adrénaline (1mL) toutes les 3 à 5 minutes jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique.

Nourrissons et enfants :

Voie I.V. : en bolus de 0.01 mg/kg d'adrénaline, puis si nécessaire, une dose supplémentaire de 0.01 mg/kg toutes les 3 à 5 minutes jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique.

Traitement du choc anaphylactique établi :

Adultes :

Voie I.M. : 0,5-1 mg d'adrénaline (0,5-1 mL), répété toutes les 5 minutes si nécessaire.

Voie I.V. : 0, 1 mg d'adrénaline après dilution, soit 1 mg (1mL) dans 9 ml de solution de chlorure de sodium à 0,9% puis administration intraveineuse en bolus de 1 ml de la solution diluée. Les bolus seront répétés jusqu'au rétablissement de l'état hémodynamique. Une surveillance étroite sera instaurée.

Voie S.C. : 0, 3 mg d'adrénaline (0,3 mL de la solution non diluée). L'amélioration apparaît généralement dans les 3 à 5 minutes suivant l'injection sous-cutanée. Une seconde injection de 0,3 mg (0.3 mL de la solution non diluée) peut être faite 10 à 15 minutes plus tard si nécessaire.

Nourrissons et enfants :

Les doses seront chez l'enfant, par voie I.M. ou sous cutanée (0,01 mg/kg) :

·         De moins de 2 ans (jusqu'à 12 kg) : 0,05 à 0,1 mg d'adrénaline (0,05 à 0,1 mL de la solution non diluée),

·         De 2 à 6 ans (12 à 18 kg) : 0,15 mg d'adrénaline (0,15 mL de la solution non diluée),

·         De 6 à 12 ans (18 à 33 kg) : 0,2 mg d'adrénaline (0,2 mL de la solution non diluée).

Traitement des détresses cardio-circulatoires avec états de choc :

Administration à la seringue électrique en continu d'une dose comprise entre 0,01 microgramme/kg/minute et 0.5 voire 1 microgramme/kg/minute, la posologie moyenne étant à titrer en fonction de l'effet thérapeutique recherché.

Scannez vos médicaments et gardez un œil sur votre santé !

L'application ScanPharma vous permet de gérer tous les médicaments que vous avez chez vous !

Avec le soutien de

BCB DEXTHER