Thématiques - 

Comment évolue la vision
  • A la naissance, l’acuité visuelle (aptitude à distinguer des détails très fins) de bébé est seulement d’environ 1/20ème. A 3 mois, le nourrisson a déjà 1/10ème, 2/10èmes à 6 mois et à peu près 4/10èmes à 1 an. L’acuité visuelle est presque complète vers 2 ans 1/2-3 ans, mais il faut patienter jusque vers 10 ans pour atteindre le maximum.
  • Le champ visuel (étendue de l’espace dans lequel il est possible de détecter un stimulus) est très réduit chez un bébé de 2-3 mois. Il est presque complet vers un an seulement.
L’hypermétropie
  • Ce trouble de la vision de près est normal chez le jeune enfant car l’oeil est encore court. Il disparaît en général lorsque la croissance de l’oeil est terminée, vers l’âge de 4 ans. Ce défaut habituellement modéré nécessite parfois le port de lunettes correctrices car il peut favoriser la survenue d’un strabisme.
La myopie
  • Cette anomalie de la vue touche la vision de loin sans altérer la vision de près. Elle apparaît souvent vers la puberté, mais peut survenir avant l’âge de 10 ans.
Le strabisme
  • C’est un défaut de parallélisme des deux yeux qui peuvent converger, diverger, ou encore ne pas être à la même hauteur.
  • Une loucherie intermittente est courante pendant les premières semaines de vie, mais il faut consulter un spécialiste si les symptômes persistent après 3 mois. Le risque est en effet de laisser s’installer une amblyopie.
L’amblyopie (ou oeil paresseux)
  • L’amblyopie est un défaut de développement visuel qui touche 2% des enfants. Elle se traduit par une baisse de l’acuité visuelle d’un oeil ou des deux yeux et par une mauvaise vision des reliefs. Si ce problème visuel n’est pas pris en charge à temps, cela risque de provoquer la perte de la vision de l’oeil.
  • Un traitement doit impérativement être mis en route. Il consiste à cacher l’oeil normal avec un pansement adhésif ou des lunettes spéciales ce qui obligera la stimulation de l’oeil malade.
  • L’amblyopie doit être détectée le plus tôt possible pour faciliter la récupération d’une vision normale chez un enfant jusqu’à 2-3 ans. A l’inverse ce qui est perdu après 6 à 8 ans le sera de manière définitive car les zones d’activité visuelle du cerveau sont alors arrivées à maturité.