Thématiques - 

##Qu’est-ce que c’est Le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité est un trouble neurocomportemental chronique d’origine neurologique qui apparaît durant l’enfance. En France, il concerne 3 à 5 % des enfants scolarisés.

##Les symptômes Le TDAH est caractérisé par 3 symptômes dont l’intensité est variable selon la personne.

  • Le déficit de l’attention : l’enfant a des difficultés à se concentrer sur une tâche ou sur une activité, il est distrait, a des oublis fréquents et perd souvent des objets. Il évite ou refuse d’effectuer des tâches exigeant une attention accrue. L’enfant est souvent décrit comme rêveur, dans les nuages. Les filles sont plus marquées par ce symptôme.
  • L’hyperactivité consiste en une agitation incessante, inadaptée et incontrôlée ainsi qu’une incapacité à rester en place. L’enfant touche à tout. A l’école, il a du mal à rester assis sur sa chaise, s’agite beaucoup, parle à voix haute ... Ce symptôme touche plus les garçons.
  • L’impulsivité verbale et motrice est caractérisée par une absence d’autocontrôle et des difficultés à attendre. L’enfant intervient dans les conversations, coupe la parole, ne sait pas attendre son tour dans un jeu... Ce comportement conduit l’enfant à se retrouver face à des situations dangereuses et est plus souvent victime d’accidents assez graves (fractures, intoxications...).

Le TDAH se définit par trois types : l’inattentif prédominant, l’hyperactif prédominant ou une forme mixte.

##Evolution de la maladie LE TDAH persiste à l’âge adulte dans la moitié des cas. Souvent l’hyperactivité diminue mais l’impulsivité demeure et peut pousser la personne à des conduites à risque, addictives (tabac, alcool, drogue, écran, etc.) et peut provoquer des difficultés sur le plan social et relationnel ou au contraire être un atout (créativité, curiosité, dynamisme...).

##Les traitements

  • Tout d’abord, la prise en charge consiste en une thérapie non médicamenteuse qui comporte des mesures psychologiques, éducatives et sociales.
  • Le traitement médicamenteux à base de méthylphénidate est aussi proposé en complément des interventions psychologiques et sociales. Ce médicament permet d’améliorer la concentration de l’enfant et améliore ses capacités attentionnelles. Des arrêts du médicament seront possibles lors des week-ends ou pendant les vacances scolaires selon les recommandations du médecin.
  • Enfin, il existe de nombreuses associations de patients qui proposent des groupes de paroles, des outils d’aide, des adresses utiles...