Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

Une tendinite est une inflammation d’un tendon provoquant une douleur qui peut devenir chronique. Elle est fréquente chez les sportifs, les personnes effectuant des gestes répétitifs, les personnes d’âge moyen ou avancé car leurs tendons ont subi des centaines de déchirures microscopiques provoquées par l’usure et qu’ils ont perdu de leur élasticité.

Tous les tendons peuvent être le siège d’une tendinite, les plus fréquentes sont celles :

  • de l’épaule (tendon du muscle supra-épineux),
  • du tendon d’Achille,
  • du genou (tendinite sous-rotulienne et de la patte d’oie),
  • du coude (on parle d’épicondylite),
  • du poignet (tendinite de De Quervain),
  • de la hanche (tendinite des adducteurs).
Symptômes

Le principal symptôme est une douleur au niveau du tendon touché. Certaines positions ou certains mouvements peuvent provoquer une douleur plus intense. La douleur peut également disparaître à l’effort ou à l échauffement mais elle réapparaît au repos.

Causes

Les causes peuvent être d’ordre

  • Mécanique (Le tendon est soumis à des contraintes trop importantes sur une période trop longue, ce qui va dépasser sa capacité de résistance).
  • Infectieuse (Toute infection est susceptible de favoriser voire de déclencher une réaction inflammatoire, localisée sur un tendon ou ailleurs en particulier les infections dentaires).
  • Médicamenteuse (Les principaux médicaments connus pour leur toxicité tendineuse sont les quinolones, les corticoïdes et les statines).
Prévention
  • S’échauffer avant l’effort, sans étirer brutalement les muscles surtout par temps froid.
  • Ne pas négliger la visite annuelle chez le dentiste et se soigner en cas de signe infectieux.
  • S’hydrater suffisamment pour éviter la déshydratation.
  • Surveiller son alimentation pour empêcher le surpoids.
  • Eviter un taux d’acide urique excessif.
  • Modifier les gestes techniques ou professionnels inappropriés.
  • Adopter des équipements de qualité et adaptés à l’activité pratiquée.
Traitement
  • Diminution voire arrêt des activités sollicitant le tendon touché.
  • Application de glace.
  • Anti-inflammatoires par voie orale ou locale.
  • Port d’un accessoire orthopédique, coudière, genouillère, talonnette...
  • Kinésithérapie.
  • Chirurgie dans les cas les plus graves.