Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est
  • Affection caractérisée par des symptômes au niveau de la main. Il est la conséquence d’une compression du nerf médian du poignet due à l’inflammation ou au gonflement du ligament ou des tendons du canal carpien.
Les symptômes
  • Fourmillements, picotements, engourdissements progressifs dans la main et les doigts, en particulier le pouce, l’index, le majeur et l’annulaire.
  • Douleur au niveau du poignet, de la paume ou de l’avant-bras.
  • La douleur est plus intense la nuit. Les signes disparaissent en agitant la main ou en la massant légèrement.
  • Dans les formes graves non traitées apparaît une diminution de la force de préhension du pouce avec un lâchage des objets dans la vie quotidienne.
Les facteurs déclenchants
  • Certaines maladies : hypothyroïdie, polyarthrite rhumatoïde, diabète, fracture, tumeur des gaines tendineuses...
  • Grossesse.
  • Ménopause.
  • Gestes répétitifs liés à certaines activités : clavier d’ordinateur, travail à la chaîne, menuisiers, bouchers, travaux manuels...
  • Mauvaise position de la main, préhension serrée, stress mécanique exercé sur la paume des mains, vibrations...
Prévenir le syndrome
  • Faire une pause de 5 minutes toutes les heures en cas de tâches répétitives.
  • Ne pas appuyer les poignets sur des surfaces trop dures, trop longtemps.
  • Utiliser un repose-poignets pour travailler sur ordinateur.
  • Tenir les objets à pleine main et non pas du bout des doigts.
Le traitement du syndrome

En l’absence de signes de gravité, le syndrome du canal carpien est tout d’abord pris en charge avec un traitement médical :

  • Port d’une attelle amovible d’immobilisation du poignet la nuit (pendant 3 mois environ).
  • Réalisation d’une infiltration (injection de corticoïde).
  • Prise de médicaments tels antalgiques, anti-inflammatoires.

En cas d’échec de traitement ou de signes de gravité la chirurgie est nécessaire. L’intervention consiste à sectionner le ligament annulaire du carpe pour réduire la compression.