Thématiques - 

##Qu’est-ce que c’est On parle de retard de croissance lorsque la taille et le poids d’un enfant se situent tous deux en dessous des courbes « normales » calculées en fonction de l’âge et du sexe. Il peut conduire à un retard de développement et de maturation.

##Le diagnostic

  • L’âge doit être mis en relation avec le poids, la taille, les dimensions de la tête sur des courbes de croissance standard et comparées aux normes. Une baisse simultanée de la taille et du poids évoque un trouble primaire de la croissance. Le poids étant l’indicateur le plus sensible de l’état nutritionnel. Pour les enfants de 0 à 2 ans, on utilise les normes recommandées par l’OMS, et celles du Centers for Disease Control and Prevention (CDC) pour les enfants de 2 ans et plus. Cependant, il faudra tenir compte du facteur hérédité car la taille théorique d’un enfant dépend de celle de ses parents : un enfant sera probablement d’une taille inférieure à la moyenne si ses parents le sont déjà.

  • Les signes les plus fréquents sont : irritabilité, constipation, léthargie ou somnolence, retards de développement physique, retards sociaux, et chez les grands enfants, un retard pubertaire.

  • Il est également essentiel d’effectuer une anamnèse médicale, familiale et sociale approfondie, et de déterminer si l’alimentation n’est pas la source du problème. Des examens sanguins complémentaires peuvent être nécessaires pour détecter des problèmes de santé éventuels.

##Les facteurs de risque La base physiologique d’un retard de croissance quelle qu’en soit la cause est une nutrition inadéquate, et qui peut survenir pour des causes organiques ou non-organiques.

  • Le retard de croissance organique est dû à un trouble aigu ou chronique qui perturbe l’apport, l’absorption, le métabolisme ou l’excrétion des nutriments ou à une augmentation des besoins en énergie. L’hypothyroïdie et le déficit en hormone de croissance sont les troubles plus souvent suspectés.
  • Les causes non-organiques sont liées à l’alimentation (trop diluée, déséquilibrée, allaitement insuffisant...), à l’absorption de certains médicaments ou au stress de la maman.

##Le traitement

Le traitement naturel consiste à apporter un régime alimentaire nutritif contenant suffisamment de calories, accompagné d’une prise en charge comprenant un suivi éducatif et un soutien psycho-affectif de la part des parents et de l’équipe médicale. Lorsque des affections sous-jacentes sont incriminées, le traitement sera plutôt symptomatique : apport d’hormones thyroïdiennes en cas d’hypothyroïdie, d’hormones de croissance de synthèse en cas de déficit de cette hormone. Une supplémentation en fer sera indiquée dans les cas d’anémie.