Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

Il s’agit d’une relation sexuelle (pénétration vaginale, anale, rapports bucco-génitaux) non ou mal protégée, notamment avec un partenaire occasionnel, exposant à un risque d’infection sexuellement transmissible (IST) ou de grossesse non désirée.

La conduite à tenir en cas de risque :

Après un rapport sexuel à risque, se rendre dès que possible chez son médecin traitant, un gynécologue, une sage-femme ou dans un centre de dépistage CDAG (Centre de Dépistage Anonyme et Gratuit) et CIDDIST (Centre d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des Infections Sexuellement Transmissibles).

La prise en charge :

Ne pas chercher à se soigner seul. La consultation médicale est indispensable car il existe des traitements efficaces pour la plupart des IST, non traitées elles peuvent provoquer des complications et entraîner des séquelles.

  • LES TRAITEMENTS PREVENTIFS :

Traitement post-exposition (TPE) au VIH : il associe 3 médicaments antirétroviraux et doit être débuté le plus vite possible après le risque d’exposition (idéalement dans les 4 heures et au plus tard 48 heures après). Ce traitement réduit alors fortement le risque de contamination.

Prophylaxie pré-exposition (PrEP) au VIH : combinaison de deux anti-rétroviraux, elle peut être prise en continue ou à la demande. Elle est proposée, sur prescription médicale, aux personnes les plus exposées au risque de contamination par le VIH.

  • LES TRAITEMENTS DES IST IDENTIFIEES :

Respecter les posologies prescrites et suivre le traitement jusqu’au bout.

Pendant toute la durée du traitement, utiliser un préservatif lors de toute relation sexuelle.

Prévenir son partenaire afin qu’il puisse se faire dépister et/ou traiter.

Blennorragie ou gonorrhée – gonococcie / Chlamydiose / Mycoplasmes / Trichomonase / Syphilis : traitement par antibiotique.

Hépatite B : traitement par interférons, antiviraux, pendant 6 mois à 1 an, voire plus

Herpès génital : traitement antiviral en traitement des poussées ou préventif au long cours (si crises trop fréquentes).

Verrues génitales (condylomes) liées au papillomavirus : surveillance ou traitement local des lésions (crème, électrocoagulation, laser).

VIH / Sida : traitement antiviral au long cours.

  • LA CONTRACEPTION D’URGENCE : Afin d’éviter une grossesse non désirée, prendre une contraception d’urgence :

Lévonorgestrel (aussi appelé pilule du lendemain) : traitement disponible librement en pharmacie (gratuit et anonyme pour les mineures). Le premier comprimé doit être pris moins de 72 heures après le rapport.

Dispositif Intra Utérin (DIU) au cuivre : peut être posé jusqu’à 5 jours après la date du rapport à risque. Il est prescrit et posé par un professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue ou sage-femme).

La Prévention :

  • Utilisation systématique d’un préservatif (masculin ou féminin) lors de chaque rapport sexuel et avec chaque nouveau partenaire tant qu’il n’y a pas de certitude qu’il n’est pas contaminé par une IST.
  • Vaccination recommandée pour prévenir les infections par le virus VHB (hépatite B) et le papillomavirus.
  • Faire un dépistage des IST comme le VIH, régulièrement en cas de multiples partenaires ou avant d’arrêter l’utilisation du préservatif avec un partenaire régulier.