Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

Mélanome et carcinome sont des tumeurs malignes de la peau. Le mélanome est le cancer le plus grave, car. Il se développe au niveau des couches les plus profondes de l’épiderme. Il peut apparaître sur tout le corps (sur le tronc chez les hommes, et les jambes chez les femmes. Le carcinome est plus fréquent, reste localisé et est souvent non-invasif. Il se localise sur les parties découvertes du corps au niveau de la couche intermédiaire ou basale de l’épiderme (visage, dos des mains, décolleté, avant-bras...).

Les symptômes
  • Le mélanome se distingue par l’apparition d’une petite tâche pigmentée brune (ex : grain de beauté) qui évolue rapidement : changement de forme (contours irréguliers), de couleur (de brun foncé à noir), apparition d’une lésion qui ne cicatrise pas, saignements,...
  • Le carcinome se caractérise par un nodule de couleur chair-rosé, qui lorsqu’il évolutive s’ulcère, et peut s’accompagner de légers saignements.
Les facteurs déclenchants
  • l’exposition au soleil et les UV artificiels
  • les antécédents familiaux
  • le type de peau
  • les grains de beauté
  • la kératose actinique (pathologie cutanée traduit par des petites plaques rouges, sèches et rugueuses).
La prévention des cancers de la peau
  • Examen dermatologique régulier des grains de beauté, surtout chez les sujets à risque (phototype clair, antécédents familiaux de mélanomes,...)
  • Mettre une protection solaire sur les parties découvertes, en cas d’exposition prolongée au soleil à renouveler toutes les heures
  • Cryothérapie des kératoses actiniques
Le traitement des cancers de la peau

La prise en charge des cancers de la peau est d’ordre chirurgical. L’ablation complète des carcinomes est en temps normal suffisante. Si celui-ci est trop imposant, une radiothérapie est alors proposée. Les mélanomes subissent eux aussi une ablation chirurgicale. En cas d’atteintes des ganglions, un curage doit être effectué. Mais si le mélanome s’est métastasé (propagation des cellules cancéreuses), celui-ci sera pris en charge par chimiothérapie ou immunothérapie (stimulation des défenses immunitaires)