Thématiques - 

Certains médicaments sont susceptibles d’agir sur l’attention et la prise de conscience du danger par le conducteur d’un véhicule. Ils peuvent entraîner des effets secondaires tels que : somnolence, réflexes ralentis, vertiges, gêne visuelle...et occasionner des accidents !

Comment reconnaître ces médicaments

Depuis 2008, ces médicaments sont signalés, selon leur niveau d’influence sur la capacité à conduire, par 3 pictogrammes représentant une voiture noire sur un fond de couleur (jaune, orange ou rouge), dans un triangle noir. Ces pictogrammes sont accompagnés d’une mise en garde et d’un message informatif :

Les médicaments dits de niveau 1 : pictogramme sur fond jaune. Mention « Niveau 1 ». Conseil « Soyez prudent. Ne pas conduire sans avoir lu la notice ».

Les médicaments dits de niveau 2 : pictogramme sur fond orange, Mention « Niveau 2 ». Conseil « Soyez très prudent. Ne pas conduire sans l’avis d’un professionnel de santé ».

Les médicaments dits de niveau 3 : pictogramme sur fond rouge, avec mention « Niveau 3 ». Conseil « Attention, danger : ne pas conduire. Pour la reprise de la conduite, demandez l’avis d’un médecin ».

Par extension ces recommandations concernent également les utilisateurs de machines que ce soit pour une activité professionnelle ou de loisirs comme le bricolage et le jardinage.

Où trouver l’information
  • Sur le conditionnement extérieur du médicament, décliné en fonction du niveau de risque.
  • Sur la notice du médicament, dans la rubrique 'conducteurs et utilisateurs de machines' qui informe des effets secondaires pouvant survenir. Les rubriques 'Mises en garde et précautions d’emploi' et 'Effets indésirables' peuvent également signaler les effets du médicament ayant un retentissement sur la conduite.
Conseils avant de prendre la route sous traitement médicamenteux :
  • Vérifier la présence d’un de ces 3 pictogrammes sur le conditionnement du ou des médicaments, qu’ils soient prescrits ou pris en automédication (sans ordonnance).
  • Lire attentivement la notice de chacun d’eux pour en connaître les effets sur la conduite.
  • Attention :
    • Une dose identique pour un même principe actif peut avoir des effets très différents selon la sensibilité et le terrain de chaque individu.
    • L’association de médicaments entre eux et/ou avec l’alcool, peut aggraver les effets secondaires.
  • Lors de la conduite, si les signes suivants apparaissent : somnolence, troubles visuels, confusion, problèmes de concentration ou difficultés à maîtriser le véhicule, il est conseillé de s’arrêter dans un lieu sûr.