Thématiques - 

QU’EST-CE QUE C’EST

La maladie de Verneuil, aussi appelée hidrosadénite suppurée ou hidradénite, est une dermatose chronique qui évolue par poussées inflammatoires. Ni contagieuse, ni sexuellement transmissible, elle survient entre 20 et 30 ans et touche 3 fois plus les femmes que les hommes avec une prévalence d’environ 1% de la population mondiale. L’occlusion du follicule pileux favoriserait l’inflammation qui conduirait par la suite au développement d’abcès et de fistules caractéristiques du développement de la maladie. Ces lésions sont localisées sur les zones du corps riches en glandes apocrines (sous les aisselles, au niveau de l’aine, de l’anus, de l’intérieur des cuisses, entre les seins...).

##LES SYMPTOMES

  • Lésions cutanées (type nodules, abcès, fistules et cicatrice en corde) douloureuses, parfois avec un écoulement odorant qui altèrent la qualité de vie des patients sur les plans individuel (sexualité, aspect inesthétique des lésions et des cicatrices suite à la chirurgie) et social (travail).

##LES FORMES, LOCALISATIONS

  • 3 stades possibles en fonction de l’importance des lésions (classification de Hurley) :
    • Stade I : un ou plusieurs nodules et abcès apparaissent.
    • Stade II : une lésion ou des lésions multiples étendues mais séparées les unes des autres avec présence d’abcès récurrents associés à la formation de fistules et de cicatrices hypertrophiques.
    • Stade III (sévère, le moins fréquent) : fistules interconnectées et abcès étendus sur la zone atteinte.

##LES FACTEURS DE RISQUE : HYPOTHESES

  • Hormonaux : la maladie se déclenche rarement avant la puberté ou après la ménopause. On observe des manifestations différentes de la maladie au cours de la grossesse ou lors des menstruations.
  • Facteurs aggravants : tabac, surpoids.
  • Antécédents familiaux : il existerait des prédispositions génétiques, (jusqu’à 35% de formes familiales).

##LE TRAITEMENT

  • Traitement des poussées :
    • Antibiothérapie courte associée à une antisepsie locale : évite la transformation des nodules en abcès.
    • Incision et drainage des abcès : permet d’évacuer le pus et soulage la douleur mais n’empêche pas les récidives car la lésion primaire persiste.
  • Traitement de fond (formes modérées à sévères) :
    • De première intention : antibiothérapie au long cours.
    • De seconde intention : en raison de l’absence de consensus entre les centres experts et de la variabilité de l’efficacité des traitements d’un individu à l’autre, plusieurs classes de médicaments sont utilisées (antibiotiques, gluconate de zinc, anti-androgènes, rétinoïdes, biothérapie...).
    • Formes graves : la chirurgie, seule option curative.
  • Autres traitements : prise en charge de la douleur, soutien psychologique.
  • Règles hygiéno-diététiques : éviter les macérations (porter des vêtements larges et en coton, éviter les longs trajets en voiture l’été, avoir une hygiène stricte et penser à bien sécher soigneusement les plis), éviter le tabac, éviter le surpoids.