Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

Trouble fréquent et bénin dû à un défaut d’adaptation aux discordances entre la perception des mouvements par les yeux, les muscles et l’oreille interne. Il se caractérise par une sensation nauséeuse (mal au coeur) qui peut être ressentie lors d’un déplacement 'passif' via des modes de transports 'artificiels' comme le bateau, la voiture, le train ou l’avion.

Les symptômes

Les symptômes, avec des seuils de déclenchement très variables selon les individus, peuvent atteindre différents stades de façon progressive :

  • début par sensation de malaise, pâleur, sueurs froides, défaut d’appétit et bâillements,
  • puis peuvent apparaître une hypersalivation, des vomissements, une tachycardie,
  • et enfin, de façon beaucoup plus rare, évolution vers une aggravation de tous les symptômes précédemment décrits.
Les mesures préventives
  • Avant le voyage : se reposer, ne pas mettre de parfum, ne consommer ni alcool ni tabac et éviter de partir à jeun ou après un repas trop copieux.
  • Pendant le voyage :
    • Se positionner de façon à pouvoir regarder dehors (lorsque les yeux perçoivent le déplacement les symptômes se manifestent moins rapidement).
    • S’installer à l’endroit le plus stable.
      • En voiture (pour les enfants de plus de 10 ans et les adultes) : se mettre à l’avant, à côté du conducteur, en conservant la tête bien droite, en évitant les mouvements.
      • En train : se positionner dans le sens de la marche et idéalement proche de la fenêtre.
      • En bateau : se mettre au centre du bateau, dans le sens de la marche.
    • Se distraire en écoutant de la musique, en discutant.
    • Eviter de lire ou regarder un écran et fixer plutôt l’horizon en évitant les objets mobiles.
Le traitement du mal de transport

De façon générale, ces traitements s’utilisent en prévention 1/2 heure à 1 heure avant le départ. Puis, si besoin, pendant le voyage, en respectant les intervalles de prises indiqués dans la notice. Le choix du traitement se fait en fonction de la personne à traiter (penser à signaler toute maladie chronique ou prise médicamenteuse).

  • Les antihistaminiques : (chez l’adulte et l’enfant à partir de 2 ans). Contre-indiqués en cas de rétention urinaire, glaucome à angle fermé et chez le conducteur.
  • L’homéopathie est le traitement de choix des enfants et des femmes enceintes.
  • La phytothérapie.
  • Les huiles essentielles.

La respiration abdominale contrôlée permet d’atténuer le mal des transports. En cas de vomissements : boire des boissons salées ou sucrées pour compenser la perte de liquide, en particulier pour les sujets âgés et les enfants.