Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

L’IRM est un examen réalisé dans un cabinet de radiologie, hôpital ou clinique, par un médecin radiologue. Il est utilisé lorsqu’une analyse très fine est nécessaire et que certaines lésions ne sont pas visibles sur les radiographies standards, échographies ou scanners. Il permet de visualiser des images d’organes et de tissus mous (muscles, tendons, coeur, cerveau...) en 2 ou 3D. Dans certains cas, sa réalisation nécessite l’injection intraveineuse d’un produit de contraste qui opacifie des éléments du corps pour les rendre visibles sur les images. L’appareil d’IRM est une machine composée d’une table d’examen qui coulisse dans un tunnel à l’intérieur duquel se trouve un électro-aimant. Sous l’influence des ondes électromagnétiques, les atomes d’hydrogène de l’organisme émettent des signaux qui seront retranscrits en image par l’appareil.

Avant l’examen, se munir

  • De la carte vitale et/ou carte de mutuelle.

  • De l’ordonnance et/ou courrier du médecin prescripteur.

  • Le cas échéant : ordonnances des traitements en cours, résultats des examens précédents (prise de sang, échographie, scanner...), compte-rendu d’intervention chirurgicale...

Se préparer à l’examen

  • Il n’est pas nécessaire d’être à jeun.

  • Privilégier une tenue confortable (sans boutons pressions, ni fermeture métallique).

  • Eviter les vêtements noirs ou en tissu synthétique (peuvent perturber les images).

  • Retirer tous les objets métalliques (bijoux, pinces à cheveux métalliques, piercings...).

  • Ne pas appliquer de cosmétiques ou médicaments sur la région à examiner.

  • En cas de grossesse, allaitement, diabète, insuffisance rénale sévère, claustrophobie sévère et autres situations particulières, le médecin radiologue pourra donner des recommandations supplémentaires avant l’examen.

Le déroulé de l’examen

  • L’examen dure environ 15 à 30 minutes et est indolore.

  • L’intérieur de l’appareil est bien ventilé, éclairé mais bruyant (des protections auditives peuvent être fournies).

  • En position allongée sur la table d’examen, l’appareil démarre, la table coulisse dans le tunnel.

  • Rester immobile durant toute la durée de l’examen.

  • Il est possible de communiquer à tout moment avec le radiologue (placé en dehors de la salle d’examen) par l’intermédiaire d’un micro, interphone ou sonnette.

Après l’examen

  • Retour au domicile possible.

  • Sauf avis médical contraire, si un produit de contraste a été administré, boire 2 litres d’eau pendant le reste de la journée afin de l’éliminer rapidement.

  • Il est possible d’avoir les résultats après l’examen, mais pour éviter une longue attente (en moyenne h à 1 h), certains établissements proposent de les envoyer par courrier au médecin prescripteur ou d’accéder aux résultats en ligne (sécurisé et en toute confidentialité) avec un code personnel remis lors du rendez-vous.

Bon à savoir : la plupart des actes d’imagerie médicale sont remboursés par la Sécurité Sociale à hauteur de 70 % de leur tarif de convention (à hauteur de 30 % si l’examen n’est pas prescrit par son médecin traitant ou par un spécialiste à qui il a été adressé) et les 30 % restants par la mutuelle santé (en fonction des garanties souscrites).