Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

L’hallux valgus est une déviation anormale et progressive de la base du gros orteil ('hallux') qui se trouve rapproché du deuxième orteil (vers l’extérieur 'en valgus'). C’est une déformation osseuse qui peut être associée à une inflammation d’une bourse séreuse (bursite). C’est la pathologie la plus fréquente de l’avant-pied. Dans la majorité des cas, elle débute entre 40 et 50 ans, mais en cas d’hallux valgus congénital, elle peut survenir dès l’âge de 15-20 ans.

Les symptômes
  • Apparition d’une saillie au bord interne du pied appelée communément 'oignon'.
  • Déformation de l’avant-pied, au niveau du premier métatarsien entraînant des difficultés de chaussage.
  • Lorsque la zone déformée et saillante frotte dans la chaussure, l’oignon devient rouge, chaud et douloureux.
L’évolution de la maladie

On distingue 3 stades évolutifs :

  • Hallux valgus débutant : c’est le stade de la douleur au chaussage uniquement. Elle évolue par poussées qui deviennent de plus en plus fréquentes avec le temps.
  • Hallux valgus en évolution : phase de déformation, souvent insidieuse, pouvant durer plusieurs années. Elle désorganise le reste du pied.
  • Hallux valgus chirurgical : la déformation atteint tous les orteils et le patient ressent une douleur diffuse de tout l’avant pied. Des griffes d’orteils, des cors et/ou durillons sont observés.
Les facteurs déclenchants
  • Prédisposition congénitale : héréditaire et transmissible par la mère.
  • Prédisposition anatomique : touche majoritairement les femmes (environ 95% des cas) en raison d’une souplesse articulaire supérieure à celle des hommes ainsi que les individus qui ont un pied plat ou une longueur excessive du premier orteil (pieds 'égyptiens').
  • Origine mécanique : le port de chaussures inadaptées à talons hauts (plus de 3 cm) et / ou à bouts étroits.
Le traitement

En première intention, porter des chaussures larges et adaptées à la marche. En application locale, il existe des petites orthèses destinées à corriger ou à protéger le gros orteil, ainsi que des semelles orthopédiques pour améliorer le confort. Des médicaments anti-inflammatoires ou antalgiques peuvent être prescrits pour limiter les douleurs.

Ces dispositions ne ralentissent pas l’évolution par poussées de l’hallux valgus.

En cas de douleur trop importante ou de gêne à la marche, une intervention chirurgicale peut être proposée. Celle-ci consiste à réaligner l’os situé au niveau du gros orteil (métatarse) souvent en posant une vis ou une agrafe.