Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est
  • Avec plus de 3,5 millions de personnes atteintes, le diabète est l’une des maladies chroniques les plus fréquentes en France.
  • Un taux de sucre important dans le sang provoque peu de symptômes au début et la maladie passe souvent inaperçue pendant de nombreuses années.
  • Le dépistage est essentiel pour traiter précocement et éviter les conséquences à long terme d’un diabète non ou mal traité (crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale, cécité, amputations, troubles sexuels...)

    Les symptômes qui doivent alerter
  • Augmentation de la faim et de la soif.

  • Envie plus fréquente d’uriner.
  • Cicatrisation très lente d’une plaie.

    Qui doit se faire dépister
  • En priorité les personnes de plus de 45 ans présentant l’un ou plusieurs facteurs de risque suivants :

  • origine non caucasienne et/ou migrant
  • hypertension artérielle
  • excès pondéral avec IMC (indice de masse corporelle) ≥ 28 kg/m2
  • excès de triglycérides ≥ 2 g/L et/ou HDL-cholestérol ≤ 0,35 g/L et/ou hypercholestérolémie traitée
  • antécédents de diabète familial au premier degré, de diabète gestationnel ou d’enfants de poids de naissance supérieur à 4 kg, de diabète temporairement induit.
  • Le dépistage est à renouveler tous les 3 ans, mais le suivi doit être plus rapproché lorsque les facteurs de risque sont multiples.

    Le test
  • Le pharmacien peut proposer un dépistage du diabète à l’officine : après avoir posé quelques questions, il fait un prélèvement de sang au bout du doigt et l’analyse avec un lecteur de glycémie comme ceux utilisés par les diabétiques.

  • En cas de doute, il faut aller voir un médecin qui prescrira un bilan sanguin à faire au laboratoire d’analyses. Il est nécessaire de respecter un jeûne de huit heures pour la prise de sang.

    Les résultats
  • Le diagnostic de diabète est posé lorsque la glycémie à jeun effectuée au laboratoire d’analyses est supérieure à 1,26 g/l et cela à deux reprises.