Thématiques - 

Qu’est-ce que c’est

L’assistant d’écoute et l’amplificateur d’écoute sont des appareils amplificateurs de son, standards ou préréglés, d’une puissance maximale de 20 décibels. Ils n’amplifient les sons que sur deux niveaux et ne permettent pas de varier la fréquence. L’assistant d’écoute relève du dispositif médical avec marquage CE, il est destiné à compenser une déficience auditive légère. Les amplificateurs d’écoute ne sont pas considérés comme des dispositifs médicaux. Ils apportent un confort d’écoute et permettent de suivre une conversation, regarder la télévision, écouter les bruits nocturnes, les chants d’oiseaux... L’assistant d’écoute ne nécessite pas de prescription médicale et n’est pas remboursé par la sécurité sociale.

Les caractéristiques et l’entretien

L’appareil est composé de 3 parties :

  • Un boîtier électronique à pile qui se place derrière l’oreille.
  • Un tube reliant le boitier à l’embout.
  • Un embout de diamètre adapté qui se positionne à l’entrée du conduit auditif.

Nettoyer le tube et l’embout une fois par semaine à l’eau savonneuse. En fonction de l’utilisation, les piles, le tube et l’embout devront être remplacés régulièrement. Pour plus d’information se référer à la notice d’utilisation de l’appareil.

Les utilisations
  • amplificateur d’écoute : gêne auditive légère.
  • assistant d’écoute : presbyacousie légère (altération de l’audition liée à l’âge), déficience auditive légère.

En port ponctuel ou régulier, sur une ou deux oreilles selon les besoins de l’utilisateur.

Les précautions d’emploi

Ne pas porter l’appareil en cas de :

  • Eczéma au niveau du conduit auditif.
  • Otite avec ou sans écoulement.
Les utilisations nécessitants une consultation médicale

Il est recommandé de consulter un médecin otorhinolaryngologue avant le port de tout appareil et en cas de :

  • Perte auditive unilatérale, importante, traumatique ou soudaine.
  • Acouphène (sifflements, bourdonnements perçus par un individu, non liés à des bruits extérieurs).
  • Troubles associés : écoulement, vertiges, maux de tête...

*Ne pas confondre avec une prothèse auditive (appareil auditif ou correcteur de surdité). Celle-ci nécessite une prescription médicale et sera mise en place par un audioprothésiste, suite à l’analyse préalable de l’audiogramme du patient. Elle permet un réglage précis et sur mesure, de toutes les fréquences de son. La prothèse auditive est un dispositif médical avec marquage CE pris en charge par la sécurité sociale.*