Thématiques - 

Règles de base
  • Une alimentation équilibrée permettra d’apporter à l’organisme de la femme enceinte tous les éléments nécessaires à son bon fonctionnement et au bon développement du bébé.
  • Il faut éviter les excès en essayant de faire 4 ou 5 repas équilibrés par jour.
  • La prise de poids doit être progressive (environ 1 kg par mois).
  • Il n’est pas conseillé de consommer des compléments alimentaires sans avis médical.
  • Bien s’hydrater en buvant au minimum 1,5 L d’eau par jour.

    Aliments à privilégier
  • Le calcium : il participe à la construction du squelette du bébé. Il est conseillé de consommer 3 à 4 produits laitiers chaque jour (lait, yaourt, fromage pasteurisé...).

  • La vitamine D : elle augmente la capacité d’absorption du calcium. Elle est présente dans les poissons gras, les oeufs et dans les produits laitiers enrichis.
  • Le fer : il est présent dans les œufs, le poisson (sardines, maquereau), la viande et les légumes secs (lentilles, haricots blancs, pois chiche). Consommer des agrumes permet une meilleure absorption du fer. Par contre, la consommation de thé ou de café en freine l’absorption.
  • L’iode : il joue un rôle dans le bon fonctionnement de la glande thyroïde de la mère et dans le développement du cerveau de l’enfant. On le trouve dans les crustacés, le lait et produits laitiers, les oeufs, le sel iodé...
  • Les folates ou vitamines B9 : les légumes verts et les fruits apportent les vitamines B9 qui interviennent dans le développement du foetus (épinards, cresson, mâche, melon...).
  • Les glucides : ils constituent l’essentiel de l’alimentation du foetus. Consommer des sucres lents comme les féculents, les céréales ou le pain par exemple permet de diminuer l’appétit.
  • Les protéines : les viandes, poissons, oeufs et produits laitiers sont riches en protéines.

    Aliments à éviter

    Veiller à bien cuire les aliments crus d’origine animale et à laver soigneusement les légumes, les herbes et les fruits.

  • En prévention de la listériose :

  • Fromages à pâte molle au lait cru, à croûte fleurie (camembert...) et à croûte lavée (munster...).
  • Poissons fumés (saumon, truite), poissons crus (sushi, surimi), coquillages crus.
  • Viande crue ou peu cuite.
  • Graines germées crues.
  • Produits de charcuterie consommés en l’état (pâté, rillettes, produits en gelée...).
  • En prévention de la toxoplasmose :
  • Viande crue ou peu cuite.
  • Viandes fumées ou marinées (gibier) sauf si elles sont bien cuites.
  • Modérer les boissons contenant de la caféine (pas plus de 3 tasses de café/jour).
  • Eviter le foie, le soja, les produits enrichis en phytostérols.
  • Il est recommandé d’arrêter l’alcool et le tabac car la consommation de ces produits toxiques peut avoir des répercussions sur la santé de l’enfant.
  • Nouvelles recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail concernant les produits de la pêche :
  • A limiter : les poissons prédateurs sauvages (lotte, loup, flétan, brochet, dorade, thon...).
  • A éviter : espadon, marlin, siki, requin et lamproie.