Thématiques - Infectiologie

Qu’est-ce que c’est ?
  • Le zona est une infection contagieuse de la peau d’origine virale.
  • Il existe trois formes de zona : intercostal au niveau du thorax (c’est la plus fréquente), ophtalmique et otitique.
Les symptômes
  • Sensation de brûlure, picotements ou sensibilité accrue sur une bande de peau, le long du trajet d’un nerf sensitif infecté (bras, torse, dos, visage), généralement sur un seul côté du corps. Une rougeur diffuse apparaît 1 à 3 jours plus tard sur cette région.
  • Puis éruption de vésicules rouges emplies de liquide, provoquant des démangeaisons. Elles s’assèchent, forment une croûte et disparaissent en 2 à 3 semaines.
  • Douleur locale aiguë, de durée et d’intensité variables. Parfois, fièvre et maux de tête.
Les modes de transmission
  • La maladie est due à une réactivation du virus varicelle-zona (VZV), appartenant à la famille des herpes virus. Elle apparaît chez des sujets contaminés des années auparavant par une varicelle. Après cette primo-infection, le virus persiste à l’état latent dans les ganglions des nerfs.
Les facteurs déclenchants

La fréquence du zona augmente avec l’âge. Sont également plus particulièrement exposées les personnes :

  • prenant des médicaments à base de cortisone ou des immunodépresseurs,
  • ayant eu un stress ou un choc émotionnel,
  • atteintes d’une maladie affaiblissant le système immunitaire (cancer, sida...),
  • recevant un traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie.
Prévenir le zona
  • Les femmes enceintes, les personnes avec un système immunitaire faible et les nouveaux-nés doivent éviter tout contact avec les personnes qui ont la varicelle ou un zona.
Le traitement du zona
  • La majorité des atteintes sont banales et guérissent spontanément.
  • Le traitement antiviral est d’autant plus efficace qu’il est prescrit dès l’apparition des premiers signes et à fortes doses.
  • Des antalgiques ou de la cortisone peuvent être utiles pour calmer la douleur qui peut, dans certains cas, persister plusieurs mois après la guérison des lésions cutanées.
  • Le médecin peut aussi prescrire un traitement pour renforcer le système immunitaire.