Thématiques - Actualités - Bien-être - Santé

Saviez-vous que l’un des secrets pour rester en bonne santé était de dormir entre six et huit heures par nuit ? Mais attention, dormir plus ou moins aurait aussi des effets néfastes sur notre bien-être général. A l’occasion du dernier Congrès de la Société européenne de Cardiologie qui vient de s’achever à Munich, en Allemagne, plusieurs études sur le sommeil et le risque de maladie cardiovasculaire ont été présentées. L’une d’elles, menée par des chercheurs grecs, a mis en évidence qu’en comparaison avec des personnes qui dormaient entre six et huit heures par nuit, les petits dormeurs présentaient un risque accru de 11 % de développer une maladie des coronaires ou faire un AVC. Chez les gros dormeurs, ceux qui se reposaient plus de huit heures par nuit, le risque était bien plus élevé (33 %). Pour en arrivée en ces conclusions, les chercheurs ont passé en revue pas moins de 11 études concernant plus d’un million d’adultes suivis pendant 9 ans en moyenne. “Nos résultats montrent que trop ou trop peu de sommeil pourrait être néfaste pour le cœur. Nous savons que le sommeil influence les processus biologiques comme le métabolisme du glucose, la tension et l’inflammation, qui ont tous un impact sur les maladies cardiovasculaires” explique l’un des auteurs de l’étude. Lors de ce même congrès, des chercheurs espagnols ont aussi démontré que le manque de sommeil chronique pouvait nuire à la santé. Durant une semaine, le sommeil de près de 4 000 adultes en bonne santé a été analysé. Les données révèlent que les personnes qui dormaient moins de six heures ou qui se réveillaient à plusieurs reprises durant la nuit enregistraient un risque accru d’athérosclérose asymptomatique, une maladie qui provoque un raidissement et une obstruction des artères. De plus, les personnes qui dormaient peu ou qui avaient un sommeil perturbé étaient aussi plus susceptibles de souffrir d’une forte glycémie, d’hypertension et d’obésité. Autant de facteurs qui augmentent les risques de maladies cardiaques, d’AVC et de diabète.

30-08-2018 11:30:56 - Docavenue