Thématiques - Actualités - Santé

A l’occasion de la 12e semaine de la vaccination qui se déroule jusqu’au 29 avril, les pouvoirs publics rappellent l’importance de la vaccination chez les nourrissons. Quatre mois après l’entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires pour les enfants de moins de deux ans, l’agence sanitaire Santé publique France lance une campagne d’information et un site internet (www.vaccination-info-service.fr) à destination du grand public. Rappelons que pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (DTP), la coqueluche, l’Haemophilus influenzae b (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), l’hépatite B, le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites), le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires avant l’âge de 2 ans. Et pour les nourrissons nés avant le 1er janvier 2018, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) sont obligatoires aux âges de 2, 4 et 11 mois. En pratique, l’extension à 11 vaccins obligatoires représente 10 injections pour les enfants étalées sur 2 ans. L’objectif pour Santé publique France est de répondre aux inquiétudes des parents et de les sensibiliser sur l’importance de la vaccination afin de protéger les enfants contre différentes maladies infectieuses graves, voire parfois mortelles. A titre d’exemple, les vaccins contre la rougeole et la méningite bactérienne due au méningocoque C sont actuellement sous-utilisés. Or depuis le début de l’année, plus de 1 500 cas de rougeole ont été diagnostiqués en France. Pour en savoir davantage sur les vaccinations obligatoires, connaître le calendrier des vaccinations de la naissance à l’âge adulte, rendez-vous sur le site www.vaccination-info-service.fr

27-04-2018 08:11:19 - Docavenue