Thématiques - Actualités - Santé

A trois mois de la Coupe du monde de football en Russie, une étude révèle que les grands événements sportifs peuvent augmenter la survenue de crise cardiaque chez les supporters. Vibrer au rythme des victoires de son équipe préférée peut parfois jouer de vilain tour à son coeur conclut une étude menée par des chercheurs canadiens. Ils ont trouvé un lien entre les victoires sportives de hockey sur glace et l’augmentation du nombre d’admissions à l’hôpital pour des crises cardiaques ou des infarctus du myocarde aigus. Pour étayer leur propos, les scientifiques se sont concentrés sur une période de 4 ans entre 2010 et 2014. Ces accidents cardiovasculaires interviennent majoritairement chez les hommes de moins de 55 ans au lendemain de victoires de l’équipe de Montréal. Aussi surprenant que cela puisse paraitre, le taux d’admission aux urgences fait un bond de 40 % chez cette population masculine. Les femmes quant à elle n’auraient pas le coeur aussi fragile que les hommes en cas de victoire de leur équipe. En revanche le stress favorisait le risque d’infarctus du myocarde. Les chercheurs ont aussi dressé un portrait robot du profil type des fans les plus à risques. Il s’agit d’un jeune homme en surpoids, fumeur avec une mauvaise hygiène de vie. De plus, ces rendez-vous sportifs favorisent la consommation d’alcool, de tabac, une alimentation trop sucrée ou trop grasse et un manque de sommeil. Combinés ensemble, ces facteurs augmentent le risque cardiovasculaire chez les spectateurs. En conclusion, pour éviter de gâcher la fête, il est important de prendre en compte sa santé dans ce contexte riche en émotions fortes, surtout si l’on présente déjà des risques cardiovasculaires.

30-03-2018 08:27:09 - Docavenue