Thématiques - Actualités - Santé

Les bienfaits du thé sur notre santé ne cessent d’étonner la communauté scientifique. Voilà que des chercheurs américains ont mis en avant son efficacité face au risque de glaucome, une maladie dégénérative du nerf optique. Les travaux de leur recherche viennent d’être publiés dans une revue britannique d’ophtalmologie. A l’occasion de la journée mondiale du thé, des chercheurs américains se sont intéressés aux effets de plusieurs boissons comme le thé et le café sur le risque de glaucome. Le glaucome est une maladie de l’oeil, liée à l’augmentation de la pression intra-occulare, entrainant une diminution du champ de vision et qui survient généralement après 40 ans. En France, on estime à un million le nombre de personnes atteintes par cette affection du nerf optique. Si le glaucome ne se guérit pas, il peut être stabilisé à condition d’être dépisté à temps. Pour mener à bien leurs travaux, les chercheurs ont étudié les cas de plusieurs centaines de personnes. Ils ont analysé à quelle fréquence elles avaient consommé des boissons caféinées et décaféinées au cours des 12 derniers mois, y compris des boissons non alcoolisées et du thé glacé. Il s’avère que les patients qui ont consommé au moins une tasse de thé chaud par jour présentaient un risque de glaucome inférieur de 74 % par rapport à ceux qui n’en buvaient pas. En revanche, l’étude ne précise pas le type de thé et la durée de l’infusion. Des critères qui peuvent jouer sur les effets du breuvage. Pour expliquer l’effet du thé sur cette maladie de l’oeil, les chercheurs avancent les vertus antioxydantes et anti-inflammatoires déjà bien connues du thé ainsi que sa teneur en composants neuroprotecteurs qui ont été jusque-là principalement associés à la diminiution du risque de plusieurs maladies comme les maladies cardiaques, le cancer ou encore le diabète.

18-12-2017 01:40:31 - Docavenue