Thématiques - Actualités - Santé

C’est la question que se sont posée des chercheurs de l’université de Bath en Grande-Bretagne. Selon eux, courir le ventre vide serait bénéfique pour notre santé à long terme. D’une manière générale, avant de chausser vos baskets pour une séance de footing ou de vous rendre dans une salle de musculation, les médecins du sport recommandent de s’alimenter avant tout effort sportif intense. Le choix de l’alimentation dépendra bien évidemment du type d’activité pratiquée. Jusqu’ici de nombreuses études se sont intéressées à ce qu’il fallait manger en vue de l’effort physique, mais peu se sont penchés sur le lien entre performance et prise alimentaire ou effets sur la santé et le poids. Trois heures avant de faire du sport, les professionnels en médecine sportive conseillent d’ailleurs de prendre un repas riche en protéines et glucides. L’étude britannique publiée au mois de mars dernier dans une revue spécialisée va à l’encontre de tels principes. Les chercheurs ont analysé le comportement de 10 volontaires en surpoids. Au cours du premier test, les jeunes hommes ont dû marcher une heure le ventre vide avec une consommation d'oxygène à 60%. Lors du second exercice, il leur a été demandé de marcher 2 heures après avoir pris un petit déjeuner riche en glucides. A chaque étape, les chercheurs ont prélevé des échantillons sanguins et de la masse grasse. Conclusion : en courant le ventre vide, notre corps utilisait la graisse stockée pour répondre aux besoins en énergie et fournir le combustible nécessaire à la dépense physique. A l’inverse, avec l’estomac plein, c’étaient les glucides du petit déjeuner qui étaient utilisés. D’après les chercheurs, faire du sport à jeun pourrait donc entrainer des changements bénéfiques pour la santé à long terme.

19-04-2017 09:35:00 - Docavenue