Vers un nouveau test de détection du cancer du pancréas

Thématiques - Actualités - Santé

Avec près de 12 000 nouveaux cas recensés chaque année en France, le cancer du pancréas est l’un des plus meurtriers à cause de son agressivité et de l’absence de traitements efficaces à un stade avancé. Des chercheurs viennent de mettre au point un test de détection permettant de le diagnostiquer assez tôt. Situé derrière l’estomac, le pancréas est un organe du système digestif. Il joue un rôle important dans la régulation du taux de glucose dans le sang. La maladie survient lorsque des cellules cancéreuses se développent sur le pancréas et se multiplient jusqu’à former une tumeur. Des douleurs persistantes se manifestent alors derrière l’estomac ou au niveau du dos. Autres symptômes possibles, la perte d’appétit, des difficultés à digérer ou bien des nausées parfois pendant plusieurs semaines. Ces signaux d’alerte doivent vous amener à consulter votre médecin. Le problème avec le cancer du pancréas c’est qu’il est généralement identifié à un stade déjà bien avancé. 80% des patients décèdent dans l'année qui suit le diagnostic. Il touche autant les hommes que les femmes. La grande majorité des personnes malades a plus de 50 ans. Une équipe de chercheurs américains et chinois a mis au point un test permettant de déceler assez tôt dans son évolution le cancer du pancréas. En analysant le plasma sanguin, il est possible d’identifier un marqueur spécifique. Il s’agit d’une protéine appelée EphA2. Pratiqué sur une centaine de patients - certains en bonne santé, d’autres atteints de cancer du pancréas à des stades précoces ou avancés - ce nouveau test s'est avéré particulièrement efficace. Il a permis d'identifier plus de 85% des cancers. En Europe, les autorités sanitaires estiment que d’ici 2020, le cancer du pancréas pourrait prendre la deuxième place des cancers les plus meurtriers.

13-02-2017 09:02:08 - Docavenue